par Biscotte le 10 juillet 2020

Salut Mec

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4963

C’est en demandant de ses nouvelles que j’ai appris la mort de Joan-Pau Verdier le jour de la fête de la musique.
Il était à l’origine de la création de la FACO (Fédération anarchiste-communiste d’Occitanie) proche de l’ORA (Organisation révolutionnaire anarchiste).
On lui doit L’eissarpa de fuòc, un texte hommage à Louise Michel. Quand il le présentait, pour donner une explication du titre, il signalait que la bande rouge dans le drapeau kanak est en souvenir du soutien de Louise Michel au peuple kanak.


Quò’s per tu, Loisa, per uèi e doman
Tu, la femna a l’eissarpa de fuòc
Color de cirièsa e perfum de pan
Sabi pas perque te dise ‘quò.

Femna en plors a espiar lo regard del mond
Femna nuda dins l’ivern prigond
I a pas cap de plaça a portar ton nom
Mas benlèu mielh vau ‘quèla cançon.

Un bel jorn, veirèm la pica del solelh
A cadun son torn, cadun l’esper
Per sentir aquí coma lo vin novel
La cançon de Loisa dins lo cèl.

C’est pour toi Louise. pour aujourd’hui et demain,
Toi la femme à l’écharpe de feu
Couleur de cerise et parfum de pain
Je ne sais pourquoi je te dis ça.
Femme en pleurs à épier le regard du monde
Femme nue dans l’hiver profond
Il n’est guère de places qui portent ton nom
Mais peut-être vaut-il mieux cette chanson

Un beau jour nous verrons la pointe du soleil
A chacun son tour, chacun l’espoir
Pour sentir ici comme le vin nouveau
La chanson de Louise dans le soir.

pour écouter ni diu ni mestre

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …


Article publié le 10 Juil 2020 sur Monde-libertaire.fr