Micha-medium

C’était aussi un artiste, un dessinateur de talent inspiré du surréalisme, un caricaturiste. Dernièrement un recueil de ces œuvres a été publié à tirage limité.

Des images me reviennent, sans chronologie. Je revois son appartement du XVIIIe arrondissement, ouvert à tous, aux rencontres, à la fête, à la vie. Je me souviens de son esprit, de ses interventions pleines d’humour même quand je m « accrochais », par exemple, avec une belle militante trotskyste….

Arrivé à la retraite il décida de venir habiter dans le Gers, à Auch où il continua à militer. Il y était connu de tous et, si ce n’était ses profondes convictions libertaires, il aurait pu y devenir maire.

Mais, Micha, je ne veux pas te froisser ici. J’ai trop de respect pour toi, me rappelant les interpelations et les mises en garde à vue, les geôles où nous chantions (mal) tous en choeur.

Comme d’autres je te garde dans mon cœur, dans ces souvenirs que personne ne pourra nous enlever.


Article publié le 23 Fév 2020 sur Nantes.indymedia.org