29/2 Calais : Expulsion violente du camp de réfugié sud. Les personnes sont chassées de leurs abris sous la menace des flashballs. Les témoins sont tenus à distance (Passeursdhospitalité.wordpress).

2/3 Le récépissé de contrôle d’identité, promis par Hollande en campagne pour lutter contre les contrôles au faciès, est rejeté par l’assemblée (Parisien).

8/3 CHU de Nantes : Grève d’infirmières et aide soignants. Les moyens ne sont plus réunis pour prendre en charge convenablement les malades (20 mn).

9/3 Loi PS sécurité transports : Le parlement adopte la proposition qui vise à autoriser les agents des services de sécurité de la SNCF et de la RATP à procéder à des palpations de sécurité et à la fouille des bagages, ou à permettre aux policiers l’inspection visuelle des bagages à main et leur fouille. Si le passager refuse, il pourra se voir refuser l’accès aux moyens de transport. Les agents pourront retenir une personne qui refuserait de se prêter à un relevé d’identité, dans l’attente des policiers ou des gendarmes, et expérimenteront les “caméras piétons”. Les images captées par les opérateurs de transport pourront être transmises en temps réel aux forces de l’ordre. Les “mutuelles de fraudeurs” seront interdites. Le délit de “fraude d’habitude”, puni de six mois d’emprisonnement et 7500 e d’amendes, est abaissé de dix à cinq infractions. La SNCF et la RATP pourront solliciter des enquêtes administratives sur des personnes recrutées pour vérifier qu’elles ne sont pas fichées “S” (Flash-special.com).

9/3 Répression Orvault-Nantes : Le 24/1, une femme tente de secourir son fils menotté et le nez en sang. Jetée au sol par un policier, elle reçoit une rafale de coups de matraque. Le fils aîné tente d’intervenir mais subit le même traitement ainsi que des coups de poing dans le ventre alors qu’il est menotté. 45 heures de garde à vue pour la femme, accusée de “rébellion”. Elle fera l’objet de trois plaintes policières, pour “agression”, et de 12 jours d’interruption de travail une atèle à la jambe (Citizen Nantes).

10/3 Angers : Deux policiers (BAC), qui déclaraient avoir été frappés par deux jeunes, sont contredits par des images de vidéosurveillance. Ce sont eux qui auraient porté les coups (Parisien).

10/3 Un centre de déradicalisation ouvrira avant l’été à Beaumont-en-Véron près de Chinon. Il accueillera dans un premier temps une trentaine de jeunes “radicalisés”. Une dizaine de centres identiques devraient ouvrir en France d’ici fin 2017 (France Bleue).

9/3 Amiante : 1800 agents ont été exposés dans l’immeuble Tripode Beaulieu-Nantes entre 1972 et 1993. Malgré trente ans de luttes et de négociations, le site Tripode n’a pas été reconnu site amianté. Les actifs sont injustement privés de l’accès à la pré-retraite amiante. Les malades de l’amiante ont encore le plus grand mal à faire reconnaître leur affection (Cgtfinance.fr).

10/3 Prisons : Il y a en France 67 362 détenus (+ 1,6 % en un an) et 13 825 détenus en surnombre (+ 14 % en un an), si l’on exclut les places inoccupées dans les quartiers pour femmes ou pour mineurs, dans les centres pour longues peines, etc. Le nombre de détenus qui dorment sur un matelas à même le sol atteint 1 200 (+40 % en un an et +90 % en quatre ans) (Apcars.fr). A la Maison d’arrêt de Nantes, un détenu de vingt ans se pend à l’aide de draps dans sa cellule. Il s’agit du dixième suicide dans cet établissement depuis son inauguration en juin 2012 (Parisien 10/3). A Dunkerque, une femme est décédée dans une cellule de dégrisement au commissariat. Elle se serait asphyxiée volontairement avec un de ses vêtements (Ladepeche.fr 17/3).

11/3 Mer Egée : 354 réfugiés ont péri depuis le premier janvier (Voaafrique.com).

14/3 L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture publie un rapport intitulé « L’ordre et la force », qui analyse 89 cas d’utilisation de la force par la police et la gendarmerie depuis dix ans. Parmi eux, il y eut 26 décès et 51 blessures « irréversibles » ou « graves » (La Croix).

10/3 Le recours aux produits phytosanitaires a augmenté de 9,3 % entre 2013 et 2014 (Terre-net.fr). En Loire-Atlantique l’épandage de pesticides est de 3 500 tonnes par an (Ouest-France 16/3).

18/3L’assassin de Rémi Fraisse remis en liberté par le juge” (Revolutionpermanente.fr).

21/3 Racisme : En 2015, les actes racistes et xénophobes ont augmenté de 22 % par rapport à 2014. 2032 actions et menaces racistes, antisémites et antimusulmanes ont été enregistrées. Les actes islamophobes ont plus que triplé en un an (Zamanfrance.fr).

22/3 Réfugiés : Le presbytère de Doulon-Nantes doit être libéré fin mars. La préfecture n’a pas été capable de fournir les quelques solutions qu’elle prétendait avoir à proposer aux exilés qui y vivent. L’aide alimentaire a été arrêtée par le secours catholique le 16/3 (Zad nadir.org).

27/3 Anti-romanisme : 80 caravanes ont été expulsées début mars d’un terrain de Carquefou. 70 se sont installées à Indre (Presse Océan 25/3). Le terrain est pollué et la mairie et la préfecture s’activent déjà pour les faire expulser (Indymedia Nantes). 260 familles vivent dans des bidonvilles aux environs de Nantes. En France, 2600 rroms ont été expulsés de leurs bidonvilles depuis le début de l’année, soit près de 300 par semaine (Figaro 11/3).

27/3 ZAD : Onze familles et quatre exploitations agricoles, installées depuis une quinzaine d’années sur la ZAD où doit être construit le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, sont “légalement” expulsables (Parisien). Un opposant au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été condamné, par la cour d’appel de Rennes, à six mois de prison ferme et trois mois de révocation avec sursis pour “détention d’explosifs et d’armes de guerre”. Lors d’une perquisition de son domicile en 2014, les gendarmes avaient découvert dans le hangar un « patator », un “bazooka artisanal” qui peut projeter des patates (20 Minutes 11/3). Trois producteurs, poursuivis pour avoir soi-disant “forcé un barrage de gendarmes”, à Couëron, au cours d’une opération anti-aéroport, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Nantes : entre six mois de prison avec sursis et six mois de suspension de permis de conduire et trois mois de prison avec sursis et trois mois de suspension de permis (Ouest France 7/3).

29/3 La CGT-VINCI se déclare opposée au projet de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes. Il revient à alimenter des profits privés par de l’argent public, avec un financement opaque, des coûts immédiats sous-estimés, des gains futurs surestimés et des profits permanents garantis (Zad nadir.org). Le syndicats dénonce une «machine à profit», propice à la «surexploitation» des salariés et un «simulacre de démocratie» (Journaldelenvironnement.net).

29/3 Flashball : L’usine Alsetex à Précigné, dans la Sarthe, reçoit de l’État une commande exceptionnelle de munitions de défense à courte portée de calibre 40 mm, pour un montant de 5,57 millions d’euros, et une quantité estimée à 115 000 munitions par an. Ce calibre est celui des nouveaux Lanceurs de Balles de Défense, en caoutchouc, équipés de viseurs laser, qui remplacent actuellement les vieux Flash-balls, jugés trop imprécis (Citizen Nantes).

30/3 Lycée Bergson (Paris 19e) : La vidéo d’un élève de quinze ans à terre, entouré de plusieurs policiers et frappé violemment au visage, a entraîné l’ouverture d’une enquête judiciaire et la police des polices a également été saisie. « Ce n’est pas le seul dérapage qui s’est produit ce matin-là devant ce lycée », dénonce la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) qui a relayé dans un communiqué lundi deux nouvelles vidéos de violences aux abords de l’établissement (Rue 89).

30/3 Un campement de 500 personnes est expulsé par les forces de l’ordre, dans le 19e arrondissement de Paris (BFM TV).

31/3 La trêve hivernale prend fin. L’année passée 1,2 millions d’expulsions locatives ont été prononcées. 13 000 expulsions ont eu lieu par la force. 145 000 personnes sont à la rue en France quand 2,6 millions de logements sont vides (Droit au logement).

31/3 “Sites de propagande terroriste” : Le Sénat adopte une disposition qui obligera les internautes qui consultent ces sites à prouver leur bonne foi. Sinon, trois ans de prison (Numerama).

31/3 Loi Travaille ! : entre 390 000 et 1,2 million de manifestants et une centaine d’interpellations dans l’hexagone, dont huit à Nantes (Anti-k.org). Une semaine avant, les manifestations ont rassemblé plusieurs milliers de personnes et plus de vingt personnes ont été interpellées (L’Obs 24/3). Encore avant, 69 000 à 150 000 manifestants et 23 interpellations (Le Parisien 17/3). Arrêtée le 17/3 à Nantes, une personne a été condamnée à 6 mois de prison ferme (Secours rouge 30/3). Une autre personne a été condamnée à deux mois de prison ferme et deux mois de révocation de sursis. On lui reproche d’avoir participé à un attroupement armé, visage dissimulé. Son avocat a demandé la relaxe s’appuyant sur le fait que son client n’avait pas eu le visage dissimulé pendant toute la manifestation, et qu’il n’était pas armé (Communisme ouvrier 26/3). Parmi les multiples violences commises par les CRS les 17 et 24/3, un enfant de 13 ans a été matraqué par un policier à Paris (Médiapart 27/3). Un membre de la Compagnie Départementale d’Intervention a matraqué de manière disproportionnée un homme à Nantes (vidéo sur Citizen Nantes 26/3). Sept personnes étaient en garde à vue après la manifestation du 17/3 à Nantes. A la faculté Tolbiac-Paris, alors que des étudiants étaient réunis dans un amphi pour une assemblée générale, les CRS ont fait irruption dans la salle. L’évacuation fut brutale. Plusieurs d’entre eux témoignent de coups de matraque. Une fois à l’extérieur, ils ont été encerclés et ont tenté de s’extraire. Plusieurs étudiants ont été plaqués au sol et matraqués (Streetpress.com 18/3). En début de mois, cinq personnes, entre quatorze et seize ans, ont été interpellées en marge d’une manifestation nantaise (Ouest-France 9/3).

http://fa-nantes.over-blog.com/




Source: