Prison de Tarascon : Fondue bourguignonne accompagnée de son porte-clés

France Bleu / vendredi 28 août 2020

Une violente agression a eu lieu au sein du centre pénitentiaire de Tarascon (Bouches-du-Rhône) ce jeudi en fin de matinée. Lors de la distribution des repas, à l’ouverture de sa cellule un détenu a jeté de l’huile bouillante sur un surveillant pénitentiaire. Le surveillant a été brûlé principalement au visage et sur le torse. L’agent d’étage est aussitôt intervenu mais il a été blessé en se fracturant l’arcade sourcilière, apparemment en glissant sur l’huile.

Une source proche précise que le premier surveillant souffre de brûlures au second degré, très majoritairement superficielles, au niveau du visage, de l’épaule et du torse. Il a été hospitalisé à Marseille. Le détenu a été immédiatement placé en garde à vue, souligne l’administration pénitentiaire. […]

*****

Prison de Mulhouse : Tu t’es bien brossé les dents ? 

L’Alsace / mardi 18 août 2020

Un surveillant de la prison de Mulhouse a été attaqué par un détenu mineur armé d’un couteau artisanal, ce lundi midi au sein du quartier disciplinaire.
Accompagné d’une collègue et d’une responsable carcérale, il s’était rendu dans la cellule pour signifier à l’adolescent deux « mesures de bon ordre », après que ce dernier eut causé des problèmes au cours de la nuit précédente. Le garçon s’est alors saisi d’une brosse à dents taillée en pointe et s’est rué sur le surveillant, tentant de le poignarder à la gorge puis aux yeux, tandis que les deux autres fonctionnaires tentaient tant bien que mal de maîtriser l’agresseur. L’arrivée de renforts a permis d’immobiliser l’individu, mais les trois fonctionnaires sont très choqués par ce déchaînement de violence. […]

*****

Prison de Châteauroux : Ce qui se ressemble…

France3 / dimanche 23 août 2002 

Vendredi 21 août dans la matinée, un détenu de la prison de Châteauroux a agressé un surveillant en lui jetant ses excréments. […] Le dénommé D. a envoyé une barquette d’excréments en direction du surveillant et l’a vivement insulté. « Il lui a demandé s’il aimait ça, c’est extrêmement dégradant », précise Pierre, qui ajoute toutefois que son collègue va bien et n’a pas été moralement trop affecté.

*****

Prison de Perpignan : Quand le matons lui gâche l’apéro…

L’Indépendant / mardi 18 août 2020

Il est 19 heures ce lundi 17 août 2020. Alors qu’il rentre de sa journée de travail, un détenu du centre de semi-liberté de Perpignan est fouillé. Une canette de bière, retrouvée dans un sac qu’il transporte sur lui, lui est confisquée car interdite dans l’enceinte de ce quartier de la prison. Une discussion houleuse aurait éclaté entre le détenu et un membre du personnel. Le premier se serait alors jeté sur le second, l’aurait saisi par le col et l’aurait projeté au sol. Le surveillant aurait déclenché une alarme. Des renforts l’auraient rejoint pour lui prêter main-forte, maîtriser son agresseur, puis placer ce dernier au quartier disciplinaire.  […]


Article publié le 01 Sep 2020 sur Attaque.noblogs.org