Octobre 25, 2021
Par Campagne BDS France
283 visites



image_pdfimage_print

Ce lundi 18 octobre, Salah Hamouri s’est vu notifier la révocation de son statut de résident de Jérusalem, décision validée par le ministre de la Justice et le procureur général d’Israël. Cette révocation avait été demandée par Ayalet Shaked, ministre de l’Intérieur israélienne le 30 juin 2021 et devait être examinée par ces deux autres autorités en vue de son application.

Depuis sa première arrestation en 2001, Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, fait l’objet d’un harcèlement systématique qui lui a valu emprisonnement, détention administrative, restrictions de déplacement en Palestine etc.

Une pression accentuée par un acharnement porté également sur son épouse, Elsa : expulsée alors qu’elle était enceinte après 3 jours de détention à l’aéroport ben Gourion et qu’elle retournait chez elle à Jérusalem, il ne lui est aujourd’hui toujours pas permis de rejoindre Salah à Jérusalem.

Une nouvelle étape est franchie vers l’expulsion de Salah Hamouri de sa terre natale. Israël continue de s’acharner sur ce défenseur des droits humains et la révocation de sa carte de résidence aurait pour conséquence pure et simple : l’exil.

Salah Hamouri est né à Jérusalem, il est Palestinien, et il est citoyen français. Comment la France peut-elle accepter que l’un de ses ressortissants soit ainsi soumis à de tels actes inhumains, à des violations constantes de ses droits élémentaires ?

La France ne peut pas se contenter de préciser par l’intermédiaire du Ministère des affaires étrangères et de l’Europe qu’elle « suit l’affaire avec la plus grande attention ». Il ne s’agit plus de suivre l’affaire mais de s’opposer fermement à un État voyou. La France sait parfaitement le faire quand elle en a décidé. Il est temps de le faire avec Israël.

Il est attendu du plus haut sommet de l’état, c’est à dire de la présidence de la république, une action forte et publique portant clairement la question à un niveau prioritaire.

L’acharnement dont est victime Salah Hamouri doit cesser !

Il est aussi urgent de stopper la politique d’épuration ethnique menée par Israël contre les Palestiniens de Jérusalem.

Salah doit pouvoir vivre à Jérusalem avec sa femme et ses deux  enfants, c’est son droit le plus élémentaire.

La Campagne BDS France s’engage aux cotés du comité de soutien à Salah Hamouri, de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine et  de l’Afps, pour l’accompagner et mettre tout en œuvre afin d’exiger de la France qu’elle fasse respecter le droit international.

Pour action :

https://www.france-palestine.org/Appel-a-action-Non-a-l-expulsion-de-Salah-Hamouri-de-Jerusalem

– https://agencemediapalestine.fr/blog/2021/10/22/appel-a-action-non-a-la-revocation-du-statut-de-resident-de-jerusalem-de-salah-hamouri-stop-a-lacharnement

Previous post

[Communiqué] Google et Amazon, pas de tech pour l’apartheid




Source: Bdsfrance.org