Janvier 11, 2021
Par Sans Nom
335 visites


Actes de vandalisme dans un village de Dordogne : Orange pourrait porter plainte
Sud ouest, 9 janvier 2020

En décembre, un câble téléphonique a été sectionné à deux reprises dans un même secteur. À Saint-Priest-les-Fougères (Dordogne), les habitants de La Brégère et du Gué des Billes sont fort mécontents après de nombreux actes de vandalisme commis sur le réseau téléphonique.

Le 11 décembre 2020, le câble téléphonique qui dessert une centaine d’habitants sur ces deux villages a été cisaillé aux abords de la RD79. Orange est intervenu quatre jours plus tard. Mais le câble a une nouvelle fois été sectionné la veille de Noël. Le réseau a été rétabli le 31 décembre, vers 11 heures. « Sept jours sans téléphone fixe, ni connexion Internet, ni télévision pour les abonnées à la TV Orange, cela fait beaucoup », estime Xavier Dupety, un des habitants de La Brégère.

D’autant plus que les abonnées d’Orange dans le secteur n’ont ni la 3G ni la 4G sur leur téléphone portable. La direction d’Orange, par l’intermédiaire de Jean-Maurice Bentolila, responsable communication Grand Sud-Ouest, déplore ces actes, et, face à l’ampleur des dégâts, se réserve le droit de déposer une plainte.

Les équipes techniques ont été immédiatement mobilisées pour rétablir le réseau alors qu’au cours de la même période la tempête Bella a aussi causé de nombreux dégâts en Nouvelle-Aquitaine. Orange a rapidement pris contact avec les élus de Saint-Priest-Les-Fougères afin de réduire les délais légaux à l’obtention des permissions de voirie et intervenir sur la voie publique en toute sécurité.

Chaque fois, il a fallu aux équipes techniques spécialisées remplacer 150 mètres de câble en aérien avec des camions et des nacelles.




Source: Sansnom.noblogs.org