Novembre 28, 2021
Par Attaque
195 visites


Ouest-France / samedi 27 novembre 2021

À Saint-Lô (Manche), depuis plusieurs semaines, des panneaux publicitaires font l’objet de vandalisme. Au moins trois ont déjà été pris pour cible : rue de l’Exode, près d’Intermarché ; route de Villedieu, près du garage Macon et boulevard de la Dollée.


Vendredi soir 26 novembre 2021, un collectif anonyme a revendiqué ces détériorations. « Notre collectif est responsable de cette libération de la ville de l’emprise publicitaire, écrit-il dans un communiqué. Ceci n’est évidemment qu’un début si la société Decaux et la mairie de Saint-Lô ne mettent pas fin à leur contrat. En effet, nous ne pouvons tolérer plus longtemps ces agressions publicitaires réparties sur toute la ville (plus de 50 panneaux). »

« Nos motifs sont simples et connus des deux parties depuis longtemps, poursuit-il. Stopper la publicité à Saint-Lô, responsable de la surconsommation, qui elle-même engendre l’exploitation de la nature à grande échelle, des pollutions à outrance, ainsi que des conditions dégradantes des humains concevant tous les produits vantés. Tout ce système nous amenant à la dégradation climatique que nous connaissons. Nous sommes résolus à stopper ces sordides actes contre le vivant. »

La police a ouvert une enquête. En août 2020, un collectif anti-pub avait tagué la mention « Stop pub » sur des panneaux publicitaires à Saint-Lô, avant qu’apparaissent des collages anti-pub, en septembre 2020, « La pub nous fauche, fauchons la pub ».




Source: Attaque.noblogs.org