Décembre 16, 2021
Par Attaque
302 visites


France Info / jeudi 16 décembre 2021

Un camion a été incendié et six autres véhicules ont été dégradés dans la nuit du 14 au 15 décembre sur le chantier du LIEN, le contournement nord de Montpellier. Lundi, des employés avaient essuyé des jets d’œufs et de peinture. Le préfet de l’Hérault promet des sanctions.


Les incidents se multiplient sur le chantier du LIEN ! Pilotée par le département de l’Hérault, cette liaison intercantonale d’évitement du nord (LIEN) qui doit contourner à terme Montpellier, est décriée par nombre d’associations de protection de l’environnement. Ces dernières ont déjà organisé plusieurs manifestations sur place.

Mais mardi 14 décembre, la tension est montée d’un cran :  selon un communiqué du Département de l’Hérault « de l’huile de vidange a été jetée sur la cabine d’un engin de débroussaillement alors que le conducteur était à l’intérieur. Dans la nuit du 14 au 15, un camion a été incendié et plusieurs engins endommagés : leurs réservoirs ont été remplis de sable et de terre. »
Les dégâts s’élèveraient à plusieurs centaines de milliers d’euros.

En début de semaine, des employés avaient été pris pour cible par un groupe d’individus qui leur avait envoyé des œufs, de la peinture et de l’huile d’arachide. À l’arrivée des gendarmes, ils avaient déjà quitté les lieux. […]

Début novembre, un important dispositif de gendarmerie a dû être déployé sur le chantier, au niveau de l’échangeur de Saint-Gély-du-Fesc, pour sécuriser les professionnels qui débroussaillaient.
Selon nos confrères de France Bleu, la situation était tendue avec certains opposants au projet, installés sur place dans une ZAD, qui a été évacuée depuis.

Cette liaison Intercantonale d’Évitement du Nord (LIEN), qui doit être terminée en 2025, a pour objectif de désengorger les routes. Ce contournement de 32 kilomètres passe au nord de Montpellier, entre Baillargues et Grabels. Le dernier tronçon entre Saint Gely et Bel air, sur la commune de Grabels, est en cours.

[…] Le 28 septembre 2021 dernier, la MRAe, une autorité environnementale indépendante, avait publié un avis sur l’étude d’impact initiale du LIEN : elle pointait du doigt une série d’imprécisions, estimant que le premier avis datant de 2014 manquait de chiffres et de méthodologie sur la supposée future fluidité du trafic routier.
D’autres lacunes concernant l’impact du LIEN sur la qualité de l’air, les nuisances sonores, la périurbanisation ou encore la biodiversité étaient également soulignées. […]




Source: Attaque.noblogs.org