Lu sur la page du Gueuloir :

Alors que de nombreux stéphanois se sont rassemblés en hommage à l’étudiant qui s’est immolé par le feu la semaine dernière à Lyon, la police est venue en équipement anti-émeute perturber la manifestation pourtant pacifique.

En effet, après un rassemblement au bureau du CROUS de Saint-Étienne et une traversée d’un cortège au sein des locaux du Campus Jean Monnet, une manifestation s’est improvisée afin d’aller devant la préfecture, symbole de l’état : état coupable de cette tragédie !

A ce moment là la police est arrivée et sans aucune raison a frappé, poussé, gazé, alors que les gens étaient déjà en larmes de tristesse suite aux événements.

Ils interpellent brutalement ensuite deux jeunes étudiants, sans aucune raison légitime !

Placage violent, coup de matraque, écrasement au sol, course poursuite sur la route par un véhicule, placage au mur… La totale pour ces deux jeunes…

RÉVEILLEZ VOUS ! TOUT COMME L’ÉTAT, LA POLICE BLESSE, TUE !


Article publié le 13 Nov 2019 sur Lahorde.samizdat.net