Novembre 23, 2020
Par Attaque
264 visites


Le Journal de Saint-Denis / jeudi 19 novembre 2020

Ce jeudi 19 novembre les équipes éducatives des écoles Puy-Pensot, Marcel-Sembat, Taos-Amrouche, Jean-Vilar, les Gueldres, le Rouillon, Sorano, Diez et Opaline ont eu la mauvaise surprise de découvrir les serrures de leurs établissements complètement engluées. Impossible d’ouvrir.

La municipalité a rapidement fait intervenir les équipes de serruriers du centre technique municipal. Après le démontage des serrures ou l’enfoncement de certaines portes, les enfants ont finalement pu entrer en classe.

Du côté de la mairie on fait le lien entre cet acte de malveillance et le mouvement social contre le retour aux 1 607 heures annuelles de travail pour les agents territoriaux de la ville: « Nous avions déjà eu les camions qui bloquaient la sortie de la cuisine centrale, rappelle une élue. Certains souhaitent organiser le fait que les agents ne puissent pas travailler. […]

selon Voltage, même date «  […] L’exécutif municipal rappelle enfin que ces actes de vandalisme se produisent alors qu’un conseil municipal doit de réunir pour voter la nouvelle réorganisation du temps de travail des agents communaux, une dossier qui exacerbe les tensions depuis plusieurs semaines et qui s’est traduit par un mouvement de grève des agents communaux.« 




Source: Attaque.noblogs.org