Février 22, 2021
Par Sans Nom
145 visites


« Sabotage », « radicalisation » : l’entreprise de construction d’éoliennes de Vorly accuse les opposants
France Bleu Berry, 22 février 2021 (extrait)

104 mètres de ferraille et d’électronique dressés vers le ciel, maintenant effondrés, au sol. Le mât de mesure du vent du projet éolien de Vorly, dans le Cher, s’est effondré dans la nuit du dimanche 21 au lundi 22 février. Les câbles métalliques qui retenaient la structure ont été sectionnés, confirment les gendarmes du Cher.

« Le mât n’est pas tombé de lui-même », assure le chef de projet de RP Global, Fabien Beghin. Les enquêteurs de la gendarmerie nationale et l’entreprise de construction privilégient la piste d’un acte intentionnel. Dans un communiqué, l’entreprise n’hésite pas à évoquer un « sabotage », en visant les opposants au projet. RP Global met également en exergue une « radicalisation importante de l’opposition à ce projet sur le territoire (…) nous devons aujourd’hui faire face à un groupe d’individus isolés qui n’hésitent plus à être hors-la-loi », ajoute l’entreprise, qui affirme avoir déposé plainte contre X.

Ce mât de mesure installé par la société RP Global servait à étudier la faisabilité d’un parc éolien sur les communes de Vorly, Senneçay, Saint-Germain-des-Bois et Saint-Denis-de-Palin. Installé en juillet 2020, la structure devait rester en place pendant un à cinq ans dans le cadre d’une étude sur la force des vents. A son issue, un parc composé de plusieurs éoliennes de plus de 200 mètres de haut pourrait voir le jour. L’entreprise RP Global assure qu’un mât de remplacement dotée d’une sécurité renforcée sera installé avant le printemps.

 




Source: Sansnom.noblogs.org