Novembre 17, 2021
Par Dijoncter
382 visites


Le coup d’Etat au Soudan menace les légers acquis de la révolution de 2019. Mais les structures de lutte, elles sont encore présentes. La jeunesse et les femmes, en première ligne, sont dans la rue pour ne pas subir un coup d’arrêt à la perspective d’un changement radical.

Le 25 octobre, les militaires soudanais prennent le pouvoir, mettant fin à deux ans d’une transition républicaine pour confier le pouvoir aux civil.e.s née après la révolution de 2019. Une instabilité notamment provoquée par la crise sociale qui a suivi les réformes d’austérité imposée par le FMI.

Mais le peuple soudanais, avec la jeunesse et les femmes en première ligne, s’est très vite ré-organisé à travers les comités locaux pour descendre dans les rues. Depuis trois semaines, une résistance héroïque faite de grèves, d’assemblées populaires et de barricades.

Musiques :

Chants révolutionnaires soudanais issus de la révolution de 2019,

Negarit

2-4-9 Gang réunissant les rappeuses Mc Nonita, Bagira, Queen Kafra et Lily Ozey.

Illustration : Aladdin Mustafa provenant de Pexels




Source: Dijoncter.info