Février 1, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
379 visites


Oyez, oyez ! Carnavaliers et carnavalières !

Par où êtes-vous passés l’année dernière ?

On m’a interdit, reporté, monté puis démonté, oublié..?!

Mais vous, êtes-vous encore là ?!

Moi j’ai attendu, coincé et immobile, le réveil d’un nouveau désordre. En vain ! M’avez-vous escamoté ?

Avec ce Carnaval négligé, un hiver permanent s’est installé sur la ville, les corps et les esprits.

De quel bois vous chauffez-vous donc depuis ? N’avez-vous plus de Caramantran à condamner et bruler ? Le seul feu que je connaisse ne se couvre pas, il s’alimente et brûle jusqu’à la dernière braise, jusqu’à épuisement de toutes nos énergies tourbillonnantes.

Alors oui notre ville de Marseille est encore meurtrie et ses rues y sont minées. Mais il s’agit désormais de déjouer les pièges tendus et ceux qui nous attendent, de ruser, de reprendre la rue et de danser autour de la chaîne de volcans que forment La Plaine, Noailles et Reformés.

Et puis, vous connaissez le parcours, vous l’avez déjà maintes fois arpenté. Vous savez donc que nous marcherons plus d’une heure et au-delà d’un kilomètre, assurément. Et oui nous serons masqués, non pas de ces masques qui effacent le visage mais bel et bien de ceux aux mille et une facettes et couleurs qui vous portent au rythme des tambourins. Oh ça y est je trépigne déjà à l’idée de vous voir vils et vilaines à souhait.

Ces grands guignols qui prétendent nous gouverner et qui peut-être essayeront de m’interdire encore, oublient vite que le printemps ne se réduit pas à une journée, aussi belle soit-elle. Et je pourrai resurgir à ma guise. D’ailleurs ne sens-tu pas mon souffle chaud te titiller la plante des pieds ? N’entends-tu pas ma voix dans ces ritournelles qui viennent de loin ? C’est que je suis déjà là en fait. Et j’en appelle maintenant à nos infinis imaginaires pour venir repeupler ce qui nous est dû !

Carnavas es arribat !






Source: Mars-infos.org