Octobre 3, 2022
Par Debunkers De Hoax
233 visites

Temps de lecture : 6 minutes

La propagande est une arme essentielle de l’impérialisme Russe, et l’une de ses cibles est l’Afrique. L’Afrique francophone plus précisément. La page Facebook Russiya 1 Afrique diffuse un grand nombre d’infos allant de la mauvaise foi, en passant par le hoax pur et dur, et parfois un truc vrai. Mais l’important n’est pas la véracité.

Alors même que la Russie perd du terrain (ceci est un euphémisme) en Ukraine, elle gagne en influence au Mali, en Centrafrique et depuis le 1er octobre 2022, au Pays des hommes intègres, le Burkina Faso.

caricature rossiya afrique
L’ours Russe est gentil avec les pays d’Afrique.

1. Poutine avait gardé des renforts modernes sous le coude!

Les renforts arrivent

Tout du moins, c’est ce que la Russie aimerait nous faire croire. En plein débâcle, il faut donner des infos. Reconnaître un recul tactique, soit, mais il est important pour Moscou de continuer à faire croire à la victoire. Et pour ça, toute la propagande Moscovite repose sur le mythe d’une armée moderne aux ressources pléthoriques. Autant vous dire que les renforts arrivent, et c’est du lourd !

Nous avons relevé ce post du 29 septembre. Nous avons du nous y mettre à deux pour en trouver la source, et ça nous a pris une demi-heure. Chacun des posts sur cette page est un élément de propagande Russe, et à destination de ses sympathisants en Afrique. Autant dire que personne n’ira vérifier les assertions, pourvu qu’elles ailleurs dans le sens d’un affaiblissement de l’occident.

Démontrer que l’information est fausse ou incorrecte, c’est de l’autodéfense intellectuelle. Dans notre cas, il s’agit de se prémunir contre la volonté d’un état de se montrer plus fort qu’il ne l’est en travestissant la réalité.

Nous allons donc reprendre les éléments de cette vidéo.

Notre debunk

Pour commencer, nous avons fait des captures d’écrans de cette vidéo à des endroits qui nous semblaient pertinent. C’est à dire ceux qu’on aurait pu choisir pour illustrer une vidéo (la miniature).

La capture de cette vidéo de propagande qui a donné des résultats.

La recherche via Google images nous a renvoyé une miniature d‘un article datant de 2019. Celui-ci, passé à la moulinette d’une traduction automatique nous apprend que la 61ème brigade de la défense anti-aérienne (de l’armée Russe) a reçu en dotation des BUK M3 Viking. La presse spécialisée a largement couvert l’arrivée de ce système dés 2016.

Autant dire que oui c’est moderne, mais ça n’est pas secret, et ils ont même été déployé en Ukraine. Le site Oryx, spécialisé dans l’OSINT (Open Source INTelligence) nous donne un recensement des pertes de parts et d’autres. Et la Russie a perdu plusieurs système BUK, et dans la photo ci-dessous, nous avons la confirmation de la présence d’au moins un système BUK M3.

Notons qu’un système est en fait une colonne qui comprend en plus du lance missile, plusieurs véhoicules qui permettent l’autonomie du système : radar, chargement, munitions… Ça en fait du monde.

radar 9S18М1 détruit en Ukraine en 2022

Revenons à notre capture.

Sans avoir identifié la source originale, nous sommes remontés à une vidéo postée le 16 octobre 2019.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=XXUK7ie0yTQ?feature=oembed&wmode=opaque&w=640&h=360]

Nous voulons bien leur concéder l’exclusivité, quand les renforts sont partis depuis 3 ans et sont toujours attendus sur la ligne de front.

Une autre capture mène à cet article, qui explique qu’une brigade a reçu tout un tas d’équipement plutôt anciens qui ont été modernisé. On reconnaîtra le nom du colonel-général Alexander Lapine, actuellement en charge du « recul tactique » de la région de Lyman.

Quant à la dernière affirmation sur les chars les plus dangereux du monde… admettons.

Les tanks les plus dangereux du monde.. mais pour qui ?

Pendant que nous écrivions ce debunk, l’AFP Sénégal a fait le même, en utilisant un autre procédé, et arrive aux mêmes conclusions. Nous avons choisit de continuer notre travail, les deux articles abordant des points différents.

2. Rossiya 1, une guerre d’image

Rossiya 1 est la chaîne d’information publique en Russie. Une sorte de FranceTv basée à Moscou (mais là , c’est le groupe VGTRK). Nous avons de sérieuses raisons de douter que ça soit ce groupe qui soit derrière cette page Facebook.

Le contexte

Russia Today (RT) a été coupé en Europe, c’est une partie du pack de sanctions suite à l’invasion de l’Ukraine. Mais Moscou ne mets pas tous ses yeux dans le même panier et a de grandes ambitions en Afrique. Pour ça, la Russie tente de déployer son influence :

Ces derniers mois, les médias russes avancent leurs pions en Afrique de l’Ouest, où plusieurs régimes militaires sont actuellement au pouvoir. Selon nos sources, l’antenne française de RT a également manifesté son souhait d’entrer en contact avec des médias locaux au Burkina Faso.

On sait que RT est téléguidé par le Kremlin et est une extension de RIA Novosti, l’agence de presse. Tôt ou tard, la propagande Russe s’installera sur le continent, les détails à régler ne sont que contingents.

D’autre part, on sait que c’est le groupe Wagner qui organise sur place tout ce qui peut déstabiliser chaque pays, les uns après les autres (avec plus ou moins de succès).

Une propagande intérieure

Les chaînes autour de Rossiya s’adressent à un publique Russe en Russie. C’est RT qui s’occupe de l’international (l’équivalent de France24) en émettant dans d’autres langues, y compris en Français.

Vladimir Soloviev, propagandiste en chef, qui pleure en direct quand sa villa en Italie est saisie dans le pack de sanctions. C’est devenu une icône de la propagande Russe, de son côté agressif et excessif, y compris en Afrique?

Difficile de savoir qui se cache derrière cette page, même si elle en utilise le logo, il est peu plausible, pour les raisons données plus haut que Rossiya ait crée une filiale francophone destinée à l’Afrique. Qui plus est, le nom est mal orthographié. En revanche, son image de marque est une référence, et affiche clairement la couleur.

Le cas du Burkina

Après le Mali, où Wagner a appuyé le coup d’état (pour remplacer une junte par une autre, mais acquise à sa cause), c’est au tour du Burkina Faso. Dés le lendemain de l’opération, une manifestation devant l’ambassade France dégénère, et les nouveaux maîtres du pays s’affichent avec des drapeaux Russes.

Difficile de faire plus clair.

C’est ici le résultat d’une politique impérialiste de la part de la Russie. Nonobstant, les pays occidentaux n’y ont pas toujours les mains très propres. Une défaite à Lyman, et une victoire à Ouagadougou, la Russie joue donc sur plusieurs tableaux.

Cette page Facebook va dans le sens de cette influence et trouve une vraie haine de la France et de l’occident, terrain favorable pour assoir la sympathie pour la Russie, malgré ses déboires. Et cet auditoire est peu sensible à la véracité de la quantité considérable d’affirmation qui est publiée sur cette page.

Pour résumer :

  • De la propagande grossière, mais on a l’habitude avec les Russes.
  • Aucune trace de l’existence d’une filiale « Afrique » de la chaîne Rossiya 1.
  • L’orthographe n’est pas bonne.
  • Le groupe VGTRK ne fait pas de programme à l’international.
  • La page pourrait largement être tenue par des sympathisants d’à peu près n’importe où.

Conclusion

Un impérialisme qui dit son nom mais que personne ne veut entendre, voilà ce que c’est.

Il nous a fallut 30 minutes à deux pour trouver l’origine des images. Mais finalement, parmi les 2000 commentaires sous la vidéo, personne ne se demandait si c’était vraiment vrai. Après tout, peu importe, l’important c’est de cultiver une idée. Pour la vérité, on verra plus tard.

Debunked !!




Source: Debunkersdehoax.org