Décembre 29, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
407 visites




« On est à la fin des années 70′, début 80′. On est dans une période où on a des quartiers qui sont des réserves à chômeurs, et dans lesquels, en gros, tu as deux institutions : l’école, qui fabrique des chômeurs, avec diplômes ou pas, et la police. À l’époque, il ne se passe pas un mois sans qu’il y ait un gars, en général un arabe, qui se fasse buter par un flic ou par un beauf tonton flingueur, et donc ça, ça crée des rapport très tendus avec la police. » Samir

Le premier concert Rock Against Police, a lieu dans un squat du 20ème arrondissement de Paris, en avril 1980. Cette année là, 8000 jeunes immigrés se font expulser. Et en quelques mois, trois jeunes sont tués par des flics ou des beaufs racistes : Yazid Naïli à Strasbourg, Abdelkader Ghrib à Valenton, Abdelkader Lareiche à Vitry. Pour les « lascars », il faut réagir collectivement face à ces meurtres. L’organisation de ce concert est une première tentative de rencontres entre différents réseaux : habitants de cité de transit, jeunes banlieusards, rockers et punks, squatters et militants de l’autonomie.

Avec : Samir, Mogniss, Bernard, Mounsi, Alessi Dell’Umbria, Dom et Franck.

Musiques : Wunderbach, La souris déglinguée, Pieds joints, Les forbans.

Illustration : Concert RAP, quartier Saint-Blaise, Paris 20e, avril 1980




Source: Mars-infos.org