Janvier 4, 2021
Par Le Monde Libertaire
276 visites


Les robots servent aussi Ă  nous faire la guerre. L’absence de rĂ©sultat du groupe de travail LAWS de l’Organisation des Nations Unies « Certain Conventional Weapons », crĂ©e en 2013 pour contrĂŽler les robots tueurs, met en Ă©vidence la volontĂ© des États marchands d’armes. Il s’agit de gagner du temps pour inventer et dĂ©ployer des robots autonomes tueurs d’humains et crĂ©er sur le terrain l’état de fait qui les imposera. On met ici un coup de projecteur sur une des recherches promues par l’armĂ©e amĂ©ricaine qui pour quelques annĂ©es encore est, aux cotĂ©s d’IsraĂ«l, le chef de file de ces technologies immondes, suivie par la Russie, la Chine, et le Royaume Uni.

On connait les drones aĂ©riens, dont Obama a Ă©tĂ© le grand promoteur en Afghanistan et au Pakistan ; en fait, partout oĂč il l’a dĂ©cidĂ©, et dont les « drones papers » en 2015 ont rĂ©vĂ©lĂ© le dĂ©tail. Un court article du Monde les rĂ©sume trĂšs clairement. En rĂ©sumĂ© : on ne capture plus, on tue directement, sans jugement et sans discernement. Cette politique d’assassinats aĂ©riens est maintenant adoptĂ©e par de nombreux États ainsi que par les groupes « rebelles » de toutes obĂ©diences. Au Pakistan pilonnĂ© par les drones amĂ©ricains depuis 2004, les ONG dĂ©noncent plus de 4000 victimes, essentiellement civiles, et le Yemen est le nouveau terrain d’expĂ©rimentations et de dĂ©monstrations « commerciales ».
De meurtres.

Mais la robotisation des airs n’est que la premiĂšre Ă©tape ; se prĂ©pare en ce moment la guerre souterraine : les prochains drones pourchasseront et tueront Ă©galement sous terre. C’est ce que nous apprend le concours lancĂ© par l’armĂ©e amĂ©ricaine, dotĂ© d’un prix de 2 millions de dollars pour l’équipe gagnante. L’objectif est d’inciter les laboratoires de recherche en robotique et en intelligence artificielle Ă  inventer et tester de nouvelles approches afin de cartographier, de naviguer et de rechercher dans des environnements souterrains complexes, y compris les systĂšmes de tunnels artificiels, le sous-sol urbain et les rĂ©seaux de grottes naturelles.

De surcroit, la doctrine des « technologies duales » impose de crĂ©er un marchĂ© civil pour financer le coĂ»t de Recherche et DĂ©veloppement des artefacts militaires. Suite Ă  ce concours de robots souterrains, on vous laisse deviner « ce » qui pourrait bien courir, un de ces jour, une de ces nuits, aprĂšs vous ou vos enfants dans les caves de votre immeuble ou dans les rĂ©seaux souterrains qui rizhoment sous les villes


HĂ©pha Istos




Source: Monde-libertaire.fr