Novembre 21, 2021
Par Le Monde Libertaire
247 visites

Le rapport a été transmis au Comité du Conseil de sécurité institué en vertu de la résolution 1970 (2011) concernant la Libye le 18 février 2021 et a été examiné par le Comité le 5 mars 2021.

Résumé

[..]
L’embargo sur les armes reste totalement inefficace. Pour les États membres qui soutiennent directement les parties au conflit, les violations sont Ă©tendues, flagrantes et sans aucune considĂ©ration pour les mesures de sanctions. Leur contrĂŽle de l’ensemble de la chaĂźne d’approvisionnement complique la dĂ©tection, la perturbation ou l’interdiction. Ces deux facteurs rendent plus difficile la mise en Ɠuvre de l’embargo sur les armes.
[..]

Extraits
Article 63. Le 27 mars 2020, le Premier ministre, Faiez Serraj, a annoncĂ© le dĂ©but de l’opĂ©ration PEACE STORM, qui a envoyĂ© la GNA-AF [note] Ă  l’offensive le long du littoral cĂŽtier. La combinaison des frĂ©gates de classe Gabya et des systĂšmes de dĂ©fense aĂ©rienne Ă  courte portĂ©e de Korkut a permis de placer une bulle de dĂ©fense aĂ©rienne mobile autour des unitĂ©s terrestres de la GNA-AF, ce qui a retirĂ© les ressources aĂ©riennes du HAF de l’équation militaire. La capacitĂ© accrue de renseignement opĂ©rationnel comprenait des renseignements sur les signaux exploitĂ©s par la Turquie et les renseignements, la surveillance et la reconnaissance fournis par le Bayraktar TB-2 et probablement les vĂ©hicules aĂ©riens de combat sans pilote TAI Anka S (voir l’annexe 27). Cela a permis le dĂ©veloppement d’une guerre asymĂ©trique d’usure conçue pour dĂ©grader la capacitĂ© de l’unitĂ© terrestre du HAF. La cassure GNA-AF de Tripoli a Ă©tĂ© soutenue par des canons automoteurs Firtina T155 de 155 mm (voir annexe 28) et des systĂšmes de roquettes multi-lanceurs T-122 Sakarya (voir annexe 29) tirant des munitions de prĂ©cision Ă  longue portĂ©e contre les chars de combat datant du milieu du XXe siĂšcle et l’artillerie lourde utilisĂ©s par la HAF. Des convois logistiques et des HAF en retraite ont par la suite Ă©tĂ© pourchassĂ©s et engagĂ©s Ă  distance par les vĂ©hicules aĂ©riens de combat sans pilote ou les systĂšmes d’armes autonomes lĂ©taux tels que le STM Kargu-2 (voir annexe 30) et d’autres munitions rĂŽdeuses. Les systĂšmes d’armes lĂ©tales autonomes ont Ă©tĂ© programmĂ©s pour attaquer des cibles sans nĂ©cessiter de connectivitĂ© entre l’opĂ©rateur et les munitions, ce qui constitue en fait une vĂ©ritable capacitĂ© de « tirer, oublier et trouver Â». Les vĂ©hicules aĂ©riens de combat sans pilote et la capacitĂ© de renseignement, de surveillance et de reconnaissance des petits drones du HAF ont Ă©tĂ© neutralisĂ©s par le brouillage Ă©lectronique du systĂšme de guerre Ă©lectronique Koral47.

64. La puissance de feu concentrĂ©e et la connaissance de la situation que ces nouvelles technologies de champ de bataille ont fournies ont Ă©tĂ© un multiplicateur de force important pour les unitĂ©s terrestres du GNA-AF, ce qui a lentement dĂ©gradĂ© la capacitĂ© opĂ©rationnelle du HAF. Les unitĂ©s de ce dernier n’étaient ni entraĂźnĂ©es ni motivĂ©es Ă  se dĂ©fendre contre l’utilisation efficace de cette nouvelle technologie et se retiraient dans le dĂ©sarroi. Une fois en retraite, ils Ă©taient constamment harcelĂ©s par les vĂ©hicules aĂ©riens de combat sans pilote et les systĂšmes d’armes autonomes lĂ©taux, qui s’avĂ©raient ĂȘtre une combinaison trĂšs efficace pour vaincre les systĂšmes de missiles antiaĂ©riens air-surface Pantsir S-1 livrĂ© par les Émirats arabes unis. Ceux-ci ont subi des pertes importantes, mĂȘme simplement utilisĂ©s dans un rĂŽle Ă©lectro-optique passif pour Ă©viter le brouillage GNA-AF. La menace du Pantsir S-1 Ă©tant annulĂ©e, les unitĂ©s du HAF n’avaient aucune protection rĂ©elle contre les attaques aĂ©riennes Ă  distance.

65. L’introduction par la Turquie d’une technologie militaire avancĂ©e dans le conflit a Ă©tĂ© un Ă©lĂ©ment dĂ©cisif dans la guerre d’usure souvent invisible et certainement inĂ©gale, qui a entraĂźnĂ© la dĂ©faite du HAF dans l’ouest de la Libye en 2020. La technologie aĂ©rienne Ă  distance, combinĂ©e Ă  une capacitĂ© efficace de renseignement, de fusion de donnĂ©es, de surveillance et de reconnaissance, a renversĂ© la vapeur pour le GNA-AF dans ce qui Ă©tait auparavant un conflit de basse intensitĂ© et de faible technologie dans lequel l’évitement des pertes et la protection des forces Ă©taient une prioritĂ© pour les deux parties. Le dĂ©ploiement des avions FGA Mig-29A (voir annexe 31) et Sukhoi Su-24 (voir annexe 32) en mai 2020, ainsi que des systĂšmes de missiles sol-air Pantsir S-1 exploitĂ©s par les compagnies militaires privĂ©es russes (voir paragraphe 94 ci-dessous), a menĂ© Ă  une autre confrontation militaire entre les forces.

transmis par HĂ©pha Istos




Source: Monde-libertaire.fr