Janvier 4, 2021
Par Le Monde Libertaire
340 visites


Jeudi 6 AoĂ»t : le ministĂšre de l’Agriculture et de l’Alimentation annonce le retour des insecticides Ă  base de nĂ©onicotinoĂŻdes pour lutter contre la jaunisse des betteraves, une maladie transmise par un puceron. L’exĂ©cutif s’assied sur la loi la loi de 2016 qui interdit ces « tueurs d’abeilles » Ă  compter du 1er septembre 2018.

La France est le premier pays producteur de sucre europĂ©en, et lorsque le trĂšs puissant lobby des betteraviers monte au crĂ©neau, Macron obĂ©it. La ConfĂ©dĂ©ration des planteurs de betteraves s’est donc fĂ©licitĂ©e d’un retour au « bon sens agronomique. » On se pince


Cet Ă©pisode qu’on nous prĂ©sente comme une surprise Ă©tait bien au contraire tout Ă  fait prĂ©visible. Les betteraviers et l’INRA – l’Institut de recherche agronomique national – connaissaient parfaitement les consĂ©quences de la loi adoptĂ©e il y a dĂ©jĂ  quatre ans. La consĂ©quence, en vĂ©ritĂ©, c’est la fin d’un mode de culture extensive ultra-subventionnĂ©. Ce type de culture a besoin des nĂ©onicotinoĂŻdes. Les abeilles, elle s’en fout, et son projet est de compenser la disparition des pollinisateurs. Les remplacer par des robots.

On vous rassure donc, la Start-up nation est en train de résoudre le problÚme des abeilles (ou plutÎt de leur disparition).
Une Ă©quipe de scientifiques a mis au point une nouvelle technique qui pourrait nous permettre de continuer Ă  polliniser les plantes. La premiĂšre vague de recherche visant Ă  simplement remplacer les abeilles par des nano-drones volant de plant en plant n’a pas donnĂ© des rĂ©sultats probants. Nouveaux crĂ©dits, nouvelles recherches, voici que les chercheurs du Japan advanced institute of science and technology, ont dĂ©couvert que les bulles de savon Ă©taient beaucoup plus efficaces. « La bulle de savon fonctionnelle permet une pollinisation efficace et assure que la qualitĂ© des fruits est la mĂȘme que celle de la pollinisation manuelle conventionnelle », a dĂ©clarĂ© le chercheur principal, Eijiro Miyako, dans un communiquĂ© de presse. Il s’avĂšre que les bulles de savon, comme celles que l’on peut faire avec un jouet d’enfant, peuvent transporter du pollen en flottant. AprĂšs avoir installĂ© des faiseurs de bulles au pied des bourdons, les scientifiques ont rĂ©ussi Ă  polliniser un verger de poiriers.

Évidemment en laboratoire c’est parfait, mais s’il pleut ou s’il y a un peu de vent, ça ne marche pas
 jamais Ă  court d’idĂ©e, la Start-up nation explore maintenant l’armement des nano-drones avec des pistolets Ă  bulles

HĂ©pha Istos




Source: Monde-libertaire.fr