Dans les collectivités locales, les politicard-es locaux font la pluie et le beau temps profitant que le statut de la Fonction Publique Territoriale est guère plus protecteur qu’un CDI. Ainsi la moindre volonté de résistance se solde par des menaces voire des sanctions comme l’indique la lettre de la fédération des Collectivités Territoriales de l’Union Syndicale Solidaires.

Au départ, un accident du travail qui ne passe à la trappe comme bien trop souvent et immédiatement des accusations de « falsification d’un arrêt de travail » et l’ouverture d’une procédure de sanction disciplinaire à l’insu de la syndicaliste qui n’a fait que protéger un agent qui était clairement au bord du suicide (d’où le flou relatif sur le déroulement des faits dans la lettre ci-dessous).





Source: