Avril 24, 2022
Par Le Monde Libertaire
169 visites

Un texte pris sur le net. Merci Ă  l’auteur pour cet emprunt Ă  l’insu de son plein grĂ©.

MĂȘme si cela se calme un peu, le rĂ©sultat final Ă©tant dĂ©sormais connu, nombre de commentaires, en ce lundi, continuent de charrier leur lot de « cons », de « traĂźtres », de « salauds », etc. Dans ce festival de haute tolĂ©rance, les abstentionnistes, tradition et bĂȘtise obligent, demeurent la cible privilĂ©giĂ©e des politologues de prĂ©au d’école, assez comparables, le plus souvent, aux philosophes de comptoir Ă  l’heure de l’apĂ©ro.

Il s’écoule 1825 journĂ©es entre deux Ă©lections prĂ©sidentielles. Durant tout ce temps, beaucoup de gens agissent dans des domaines divers – culturel, humanitaire, Ă©ducatif, sportif, etc. –, le plus souvent bĂ©nĂ©volement, sans qu’on le sache toujours car ils ne racontent pas forcĂ©ment leur vie sur les rĂ©seaux sociaux. Ces engagements Ă  long terme, on peut espĂ©rer qu’ils contribuent un peu Ă  leur maniĂšre, par l’esprit de solidaritĂ© qui les motive, Ă  rendre impermĂ©ables aux idĂ©es nausĂ©abondes les personnes qui en bĂ©nĂ©ficient, en particulier les jeunes gens.

Parmi cette foule d’individus, il en est qui ne se dĂ©placent pas jusqu’aux bureaux de vote les jours d’élection, parce qu’ils pensent prĂ©cisĂ©ment que ce qu’on appelle communĂ©ment « la politique », avec ses partis, ses Ă©lus de mĂ©tier et tout le bazar qui va avec, est le cancer de la vie sociale. C’est leur droit. Or ce qu’ils peuvent accomplir durant ces 1825 journĂ©es n’a plus aucune importance et se trouve balayĂ© d’un coup, un jour tous les cinq ans, celui oĂč les rĂ©sistants d’isoloir ne leur pardonnent pas de ne pas faire comme eux. Et ce sont alors les insultes, les qualificatifs mĂ©prisants qui pleuvent.
Con, traĂźtre, salaud, complice du fascisme, quoi que tu aies fait ou que tu fasses de ta vie, quel que soit ton parcours qui pourtant plaide pour toi, voilĂ  ce que tu deviens soudainement le jour fatidique oĂč tu choisis de ne pas participer Ă  ce qui constitue le summum de la grande foire politicienne. Et ces qualificatifs peuvent Ă©maner parfois de personnes qui savent pertinemment ce que tu fais ou a pu faire qui compte au moins autant que leur bulletin de vote, des personnes dont tu pensais mĂȘme qu’elles Ă©prouvaient pour toi un certain respect, voire une certaine amitiĂ©, mais que cela n’empĂȘche nullement de manier l’insulte avec autant d’aisance et de dĂ©sinvolture. C’est ainsi.




Source: Monde-libertaire.fr