Politique locale

Vous l’avez peut-être reçu dans votre boite aux lettres cette semaine, ou bien on vous l’a distribué dans le métro, un tract nous explique pourquoi Moudenc a préféré une 3ème ligne de métro à l’extension de la ligne B jusqu’à Labège. Le projet d’extension était pourtant déjà amorcé depuis de nombreuses années et des centaines de milliers d’euros avaient déjà été engagées. Mais Jean-Luc n’a pas hésité à débourser (de notre poche, bien sûr) une bonne centaine de milliers d’euros supplémentaires pour nous vendre son petit caprice électoral, le tout avec la charte graphique de son parti Les Républicains, et non celle de Toulouse Métropole ou de la Ville de Toulouse. Bref, un tract UMP aux frais du contribuable !

Dans le magazine municipal “A Toulouse” de ce mois-ci, du drôle et du moins drôle ! On peut y lire que la ville Rose est la “capitale du graff” (ah-ah-ah) et que cet “art [a] longtemps été assimilé à du vandalisme“. Ouf, heureusement tout ça c’est du passé !

Moins drôle, cette brève intitulée “La sécurité gagne du terrain“. On y apprend que “d’ici fin 2016, les effectifs [de la police municipale] auront doublé, passant de 170 agents à 340.” Et au cas où vous ne vous sentiez toujours pas en sécurité : “Les caméras de vidéoprotection se déploient dans le centre-ville et les quartiers.” Toulouse comptera ainsi près de 250 caméras fin 2016, “contre 21 en mars 2014“. Aussi la mairie a-t-elle signée une convention avec la préfecture, “une coopération entre l’État et la Ville qui a déjà donné des premiers résultats : démantèlement de marchés illégaux, évacuation de campements illicites…” Il s’agit donc bien de faire la chasse aux pauvres, au cas où on en doutait, puisque la municipalité se vante ici de la destruction d’un camp de réfugiéEs installé sur l’île du Ramier ainsi que de l’interdiction du marché des précaires d’Arnaud Bernard.

La Dèche du Midi

Le supermarché de la weed de Toulouse a été visité par les keufs vendredi. La Dépêche nous indique que le lieu de vente se “[situait] à moins de 500 mètres de l’université Jean-Jaurès et ses 26 000 consommateurs potentiels“. Les étudiantEs apprécieront !

Selon La Dépêche, “Envoyer les délinquants en prison ne suffit plus. Désormais, la justice, les policiers et les gendarmes, cherchent à pénaliser financièrement les auteurs d’infractions.” Ce qui nous offre ce titre magnifique : “Frapper les voyous au portefeuille“.

Sexisme, racisme

Cette année, le carnaval de Toulouse s’est fièrement érigé en grand défenseur de la parité ! Pour la première fois, on a en effet pu assister à la crémation de Madame Carnaval sur les allées Jean Jaurès. Une marionnette de 5,50m de haut qui selon sa créatrice incarne Une femme fatale qui séduit et manipule pour mieux contrôler. Une belle première leçon sur l’égalité entre les sexes, qui on l’espère, sera également la dernière…

Voir aussi par .

Analysant dix-sept ans de commentaires postés sous les articles de son site, le journal britannique The Guardian fait l’observation suivante : “Alors que la majorité de nos éditorialistes sont des hommes blancs, nous avons découvert que ceux qui ont le plus subi du harcèlement ou des commentaires méprisants ne l’étaient pas. Les dix journalistes qui ont subi le plus de harcèlement dans les commentaires ont été huit femmes (quatre blanches, quatre “non-blanches”) et deux hommes noirs.

Les femmes, c’est un peu comme les Africains, ça ne rentre pas dans l’histoire. La preuve ; sur les 1 860 rues que comptent Toulouse, seulement 160 portent des noms de femmes.

Sentiment d’insécurité

C’est Noël pour les flics et les gendarmes qui palpent pour plus de 600 millions d’euros pour service rendus. Sans compter qu’avec ça ils vont recevoir dans leurs petits souliers plus de 5 millions en munitions dites à létalité réduite. Principalement des balles de flashball 115 000 munitions par an, ça fait 315 tirs par jour.

De son côté Sarko nous vend toujours plus de rêve avec des propositions pour l’éducation des plus innovantes : outre les habituelles réductions d’effectifs et augmentations du temps de travail, nous découvrons cette semaine la généralisation du service militaire pour tous les élèves “qui sortent du système [scolaire] sans qualifications“. 140 000 jeunes par an, de quoi remplir tranquillement les rangs de nos armées et se sentir enfin en sécurité !

Même en pays d’Olmes, l’autorité est d’ores et déjà restaurée !

Sécurité et bonne humeur sont au cœur des préoccupations des politiques à l’approche de l’Euro 2016. Alors que gendarmes, RAID, keufs jouent les cowboys dans les rues de Toulouse pour simuler des attaques terroristes simultanées et se préparer au pire, nos chers policiers municipaux ne semblent pas satisfaits du petit “effort financier” de 865 millions d’euros annoncé par le gouvernement pour assouvir les envies des flics et des gendarmes sur les 4 prochaines années, et réclament donc plus de moyens pour mater les terroristes.

De son côté, Christian Estrosi [1], dans un élan d’enthousiasme à l’idée de participer au développement cinématographique de sa région, envisage d’expérimenter des caméras à reconnaissance faciale, reliées aux fichiers S, pendant l’Euro Pratique et efficace : “Si une personne figure dans le fichier de personnes recherchées et qu’elle est détectée par la caméra, l’alerte est donnée et la personne interpellée.” Et si tout se passe bien, le logiciel pourrait être installé sur l’ensemble des caméras de la ville car il peut s’avérer bien utile pour retrouver “une personne disparue ou en fugue“…

Bernard Cazeneuve [2] nous informe que le boulot des policiers est de “protéger la liberté de manifester”. Certains mauvais esprits commençaient à en douter. Reste à expliquer ça aux lycéenNEs de Bergson…

Ecologie

Décidément, la loi n’est pas bien faite, surtout quand assos ou collectifs se bougent : le tribunal administratif vient de sucrer au projet de méga centre commercial Val Tolosa son autorisation de construire sur un site où vivent nombre d’espèces protégées. Les écolo-philanthropes de Val Tolosa nous annonçaient pourtant “un pôle shopping et loisirs tourné vers la nature. Un grand parc paysager de 9 hectares, 2 000 arbres plantés et un lac : Val Tolosa réconcilie nature, loisirs et commerces. En mettant au cœur de ses préoccupations le respect de la nature, Val Tolosa répond à un très haut niveau d’exigence environnementale tout en valorisant le paysage local.

A l’abattoir de Montauban : “Les actes de cruauté sur les animaux sont inadmissibles“.

Une usine laitière déverse tranquillement du beurre dans la rivière Odet…

Travail et loi “travaille !”

Chez Sanofi, les salariéEs seront dorénavant équipéEs d’une puce électronique : ” Insérées sur les porte-badges, celles-ci tracent le moindre mouvement : arrêt en salle de pause, déambulation dans les couloirs, passage au quatrième étage, pause pipi…

Au niveau de la mobilisation : la CGT tente de reprendre le mouvement en main à Tarbes.

Ça a bougé à Foix et à St-Girons mardi.

Tandis qu’à Paris, les RG n’hésitent plus à se déguiser grossièrement en journalistes pour ficher les manifestantEs :

Toujours dans la capitale, les manifestations sont désormais survolées par des drones de la police, sans doute pour mieux protéger les manifestantEs.

Sabotage de la fibre optique ?

Des connexions Internet perturbées suite à un “acte de vandalisme” / “répercuté en Ariège et dans l’agglomération toulousaine sur des comptes entreprises.

Coupure fibre sur le pont de Toulouse :
https://lafibre.info/transit-ip/coupure-fibre-sur-le-pont-de-toulouse/

Revue de stress #4 – semaine du 4.04.2016

11 avril

Revue de stress #3 – Semaine du 28.03.2016

4 avril

Revue de stress #2 – semaine du 21.03.2016

28 mars

Revue de stress #1, semaine du 14.04.2016

28 mars




Source: