Global

|
répression / contrôle social,
antimilitarisme,
histoire / archive,
réflexion / analyse

Révolutions sans révolutionnaires

« M. le Président du Conseil est gâteux. » Quand cette parole fut prononcée à la Chambre, je suppose que M. Deschanel, « en son âme et conscience », pensa un seul mot : « Hélas ! ». Le rôle dʼun Président de nʼimporte quoi nʼest pas de dire ce quʼil pense. Comme dans la Commedia dellʼarte, il improvise son texte, mais dʼaprès un scénario plus vieux que M. Clemenceau lui-même. Paul Deschanel accomplit donc son devoir dʼartiste et lʼinsolent qui avait osé, dans la Boîte aux (…)

Source: http://bxl.indymedia.org/spip.php?article20301 -