Septembre 25, 2018
Par Contretemps
199 visites


Le gouvernement vénézuélien a récemment annoncé (août 2018) le “Programme pour la relance, la croissance et la prospérité économique”, qui a été qualifié par plusieurs secteurs critiques de “paquet néolibéral”. Le problème est que les “paquets” sont historiquement liés aux recettes orthodoxes du Consensus de Washington (principalement structuré par le FMI), appliquées par le truchement de la “thérapie du choc”. Nous sommes confrontés à une autre facette, différente, du néolibéralisme, hétérodoxe, hybride, stratégique et flexible, faite de réajustements, ajustements et mutations permanents, où coexistent des mécanismes de flexibilisation et de dérégulation, des formes de mercantilisation et de financiarisation, de commercialisation (orientation vers les exportations et le marché mondial), d’organisation sur le modèle de l’entreprise et des affaires, certains discours de gauche et des mécanismes sélectifs de distribution sociale des revenus pétroliers.




Source: