En Haute-Garonne, plusieurs CAO (Centre d’orientation et d’accueil où sont « hébergés » les migrant-e-s de Calais) ont été créés ou adossés à des CADA (où résident des demandeurs d’asile et qui sont bien souvent pleins). Une centaine de personnes sont « parquées » dans une attente infini et dans des conditions parfois dramatiques (repas très peu copieux ou pas adaptés, logements très dégradés). Parfois, on ne leur laisse aucune autonomie (pas de possibilité de cuisiner, aucun cours de français), ils et elles n’ont pas accès à une aide juridique, etc.

A quelques un-e-s, nous sommes allé-es discuter avec des personnes exilées en CAO autour de Toulouse et nous souhaitons essayer de les soutenir. Même si nous n’avons pas de solutions toutes faites, ils et elles ont des demandes (traduction, nourriture, etc.) et nous pouvons réfléchir ensemble comment développer un réseau de solidarité avec ces personnes.

Nous proposons à toutes personnes souhaitant se mobiliser sur ces questions, apporter son soutien, voulant réfléchir à la mise en place de réseaux de solidarité, à nous retrouver lundi 14 novembre à 18h à la Pizzeria Belfort !




Source: