Nous sommes depuis quelques décennies face à un recul d’ampleur de nos droits sociaux. Ces droits ont été arrachés au patronat par des luttes fortes, enthousiastes et vigoureuses. Les « réformes » des retraites et de l’assurance-chômage détruisent purement et simplement ces outils de solidarité pour lesquels pourtant nous travaillons et cotisons. La pauvreté augmente en France, et plus encore en Seine-Saint-Denis, et nul doute que cela va continuer.

À Saint-Denis, plus encore qu’ailleurs, la population précarisée, privée d’emploi, les femmes seules avec enfants en sont les premières victimes.

Veut-on vraiment travailler toujours plus, plus longtemps, plus dur, dans des conditions toujours détériorées, tout ça pour tomber dans la pauvreté à la première période de chômage, dès la retraite, et même pendant les périodes travaillées ? La riposte sociale d’ampleur se construira par la base, dans les boîtes, dans les quartiers, en nous mobilisant avec nos collègues et en construisant un mouvement démocratique par des assemblées générales, où chacun et chacune peut trouver sa place et peser pour imposer les bases d’une autre société.

Venez en discuter avec nous et nos invité·es (collectif Nos Retraites, gréviste des transports), le lundi 16 décembre à 19h30 au Bar Le Pavillon.

Retraites : Perdre sa vie à la gagner ? Jamais !

Article publié le 11 Déc 2019 sur Paris-luttes.info