Si l’entrée dans le nouveau régime par points ne devrait concerner que les personnes nées après 1975, il n’en est pas de même pour le recul de l’âge de départ à la retraite à taux plein. Édouard Philippe a annoncé hier que l’âge d’équilibre, le nouveau nom donné à l’âge pivot, entrerait en vigueur en 2027. Fixé à 64 ans et assorti d’une décote de 5 % par année manquante, il se mettra progressivement en place à partir de 2022. Cette année-là, il sera à 62 ans et 4 mois, puis augmentera de quatre mois par an jusqu’en 2027.

Ainsi, les personnes qui sont nées en 1960 et auront 62 ans en 2022 devront travailler quatre mois supplémentaires pour s’assurer une retraite à taux plein, même en étant détentrices de leurs 167 trimestres. Pour les suivantes nées en 1961 et partant en 2023, ce sera 62 ans et 8 mois. Et ainsi de suite jusqu’à celles nées en 1965 et au-delà qui, à l’âge de 62 ans en 2027, devront attendre deux ans de plus, soit 64 ans. Finalement, la réforme concerne d’une façon ou d’une autre, l’ensemble des salariés et fonctionnaires âgés aujourd’hui de 59 ans ou moins. À peu près tout le monde !

Texte repris de Rapports de force


Article publié le 13 Déc 2019 sur Mars-infos.org