Janvier 24, 2023
Par Le Poing
244 visites


Cortège de l’Union Locale CGT de Bédarieux à la manif montpelliéraine du 19 janvier contre la réforme des retraites. Image empruntée à la page Facebook “UL CGT Bédarieux”

L’Union Locale CGT de Bédarieux vient d’adresser un courrier au procureur de la République de Béziers, dans lequel sont dénoncées les fouilles policières de manifestants opérées dans des bus affrétés pour la manif montpelliéraine du 19 janvier.

L’Union Locale de la CGT de Bédarieux a adressé ce lundi 23 janvier un courrier à Raphaël Balland, procureur de la République de Béziers.

Quatre bus avaient été affrétés par l’intersyndicale pour se rendre à la manif organisée contre la réforme des retraites sur Montpellier le 19 janvier. Le courrier de la CGT dénonce des fouilles de la gendarmerie : « Pour la première fois de notre histoire vous avez réquisitionné une compagnie de gendarmerie qui attendait nos bus à la sortie de Bédarieux et partant à Montpellier pour manifester, ce jeudi 10 janvier. Sacs fouillés, soutes ouvertes : vous avez traité la centaine de personnes présentes dans nos bus comme de vulgaires délinquants. A la recherche de manches de pioche ou de bombes artisanales, les forces de gendarmerie n’ont évidemment rien trouvé de répréhensible. »

L’UL CGT de Bédarieux appelle à « ne pas céder aux dérives pseudo-sécuritaires qui ne traduisent qu’une certaine fébrilité du gouvernement face à la mobilisation du monde du travail. »

Le 10 décembre 2022 déjà, neuf personnes en route pour une manifestation contre la vie chère à Montpellier avaient été contrôlées, interpellées et placées en garde à vue, avec suites judiciaires.

Une retraite aux flambeaux contre la réforme des retraites est prévue par l’intersyndicale jeudi 26 janvier sur Bédarieux, à 18H30 devant la maison des syndicats.

Copie du courrier envoyé par l’UL CGT Bédarieux au procureur de la République de Béziers



Source: Lepoing.net