C’est le prochain « chantier » (de démolition) du gouvernement Macron : la retraite à points. Ça veut dire quoi ? Qu’à l’avenir, plus besoin de réforme pour faire reculer l’âge de départ à la retraite, il suffira de modifier la valeur de ce point. C’est donc la dernière fois que nous pouvons nous battre pour nos retraites, et les grévistes de la RATP l’ont bien compris en bloquant la capitale le 13 septembre.

Un exemple à suivre pour tous les secteurs professionnels ?

Au-delà de la lutte contre cette réforme, comment penser un meilleur système de retraites qui n’userait pas les travailleur·euse·s jusqu’à l’épuisement, et ne laisserait pas autant de retraité·e·s dans la misère ?

Au lendemain de la grève et manifestation interprofessionnelle du 24, nous vous proposons de venir en discuter le mercredi 25 septembre au Kiosque (15, boulevard Auguste Blanqui, 75013, métro Place d’Italie) à partir de 19h30.

Ce sera l’apéro-débat de septembre du groupe Grand Paris Sud de l’Union communiste libertaire.

Il y aura une caisse de soutien dédiée à la lutte des sans-papiers du Chronopost d’Alfortville, vous pouvez aussi nous apporter de la nourriture non périssable (privilégiez les conserves et les légumineuses : lentilles, haricots, pois chiches) ou des produits d’hygiène que nous apporterons à leur piquet de grève.


Article publié le 19 Sep 2019 sur Paris-luttes.info