Une évasion spectaculaire de l’aveu de tous : matons, juges, flics, journalistes, et même des détenus qui ont filmé l’hélicoptère posé dans la cour de la prison de Réau, à côté de Savigny le Temple.

L’évasion du dimanche 1er juillet n’est pas une première pour Rédoine Faïd : déjà dans les années 1990, il était en cavale ; puis, en 2013, emprisonné pour la mort d’une flic lors d’un braquage à Villiers-sur-Marne, il avait tenté la belle depuis la prison de Lille-Sequedin, à coup d’explosifs, et y était arrivé. 1 mois de cavale et hop, retour. Au total, il s’est quand même tapé 17 ans de taule et en avait encore pour au moins 20 de plus.

Une perspective qui ferait péter un câble à n’importe qui.

L’évasion n’est pas le propre de Rédoine Faïd : tous ceux qui peuvent le faire tentent de se faire la belle.

Elhadj Omar Top, Christophe Khider, Antonio Ferrara, Georges Courtois, Michel Vaujour pour les plus médiatisés.

Tous ceux qui le peuvent, car ce n’est pas donné à tout le monde : sans en arriver au point de chourer un hélico et de s’introduire en mode commando, ça demande souvent tout un tas de complicités extérieures, du fric et beaucoup de préparation.

Evidemment, ça nécessite surtout une équipe, ce que ne précise pas ou très peu la presse en ce moment, obnubilée par les « failles de sécurité » de Réau et autres drones survolant la prison.

Malgré tout ce qui a pu être dit pour faire passer la taule du Réau pour une passoire, il s’agit d’une taule relativement neuve. Inaugurée en 2011 par Sarkozy, elle est à la pointe du tout sécuritaire. Qui dit tout sécuritaire dit grosse dose d’inhumanité. Qui dit plus de sécurité dit plus de souffrance pour les enfermés et leur familles.

Par Rebellyon,

Source: http://rebellyon.info/Retour-sur-une-evasion-qu-est-ce-que-la-19428