Infos locales

Au Chat Noir – Programme décembre 2020

Local asso­cia­tif regrou­pant la Bibliothèque Anarcha-Féministe, la Confédération Nationale du Travail 31, l’Union Communiste Libertaire 31, l’Union Antifascite Toulousaine, le groupe Libertad de la Fédération Anarchiste, le Secours Rouge Toulouse.

Ouvert tous les mer­cre­dis de 16h à 20h et les diman­ches de 14h à 18h, à l’occa­sion des per­ma­nen­ces de la BAF, tous les mardis et tous les troi­siè­mes same­dis de chaque mois à l’occa­sion de la per­ma­nence syn­di­cale de la CNT31

Mail : tou­lou­se­re­vo­lu­[email protected]­ri­seup.net


Publié le
9 décembre

Urbanisme – aménagement

Réunion collectif Bleu Bleu : dernières actu et perspectives

Suites aux évènements de ces der­niers jours, le col­lec­tif bleu bleu convie toutes les per­son­nes affec­tées par l’actua­lité du lieu, à se retrou­ver pour par­ta­ger nos vécus et res­sen­tis face à ce triste spec­ta­cle et dans notre résis­tance à la démo­li­tion, mais aussi pour échanger sur une éventuelle suite à notre mobi­li­sa­tion.


Publié le
9 décembre

Logement – squats

Communiqué pour le bar le Bleu Bleu !!!

Vous connais­sez sans doute le bar bleu ” !! Le Bleu Bleu pour les “inti­mes”, un bar, le long de la Garonne, après les 7 deniers, avant le pont de Blagnac.

Un bar non déclaré, en plein air, qui a plus de vingt ans. Tenu jusqu’à la semaine der­nière par Gilbert, notre ami, cama­rade, papi Gilbert qui est mort le 23 novem­bre . Depuis, ce lieu attire des per­son­nes qui, “pour trou­ver la tune”, cas­sent sa maison, sac­ca­gent tout dedans et à l’exté­rieur.

Et depuis, s’est créé le Collectif Bleu Bleu qui a fait sa pre­mière AG ce lundi 30 novem­bre.

Mise à jour :


Publié le
4 décembre

Souscription solidaire au local associatif Au Chat Noir à Toulouse

Depuis mars 2019, le local asso­cia­tif Au Chat Noir fait vivre à Toulouse nos valeurs d’entraide et d’échange entre diver­ses orga­ni­sa­tions liber­tai­res, anti­ca­pi­ta­lis­tes et anti­fas­cis­tes de la ville.

Nous accueillons des débats, pro­jec­tions de films, grou­pes de dis­cus­sion, ainsi que des per­ma­nen­ces syn­di­ca­les et une biblio­thè­que anar­cha- fémi­niste.


Publié le
1er décembre




Source: Iaata.info