Mouvement des paysans-travailleurs, lutte de paysans chinois contre l’expropriation de leurs terres et récit de pâturage par des bergères des Pyrénées ariégeoises, l’équipe de la bibliothèque du Taslu vous invite en février à des rencontres autour du monde paysan.

- 
Dimanche 16 février à 15h au Taslu

avec deux acteurs de ce mouvement, Joseph Potiron paysan et syndicaliste, Olivier Tric, architecte et cinéaste


Projection du film « le labour d’Orvault », où une flotte de tracteur investit brusquement le champ situé devant la ferme de M. Babin, cumulard notoire et amateur de tir à la carabine.
Contestation de l’ordre social et rural, occupation de terres contre les « cumulards », « guerre du lait », solidarité avec les luttes ouvrières, acceuil d’étudiants révolutionnaires dans certaines fermes…la Loire-Atlantique a été durablement marquée par les mouvements paysans-travailleurs. La zad, entre autre, en a hérité. Nous reviendrons l’après-midi du 16 février au Taslu sur ce fil historique avec le témoignage d’Olivier et Joseph, acteurs du mouvement. Nous invitons celles et ceux qui le souhaitent à venir compléter leurs récits.

- Mardi 18 février à 20h à l’Ambazad

Projection du film « Une nouvelle ère » en présence du réalisateur et de la scénariste


« Une nouvelle ère » raconte la lutte de paysans chinois qui résistent à l’expropriation de leurs terres, pour de la spéculation immobilière mais sous couvert de construction d’un « Parc écologique ». A travers le cas de ce village, le film exemplifie la situation de millions de paysans chinois expropriés tous les ans en Chine.

- Samedi 22 février à 18h au Taslu

Présentation du livre Carnets de bergères par ses auteures, Violaine Steinmann et Marion Poinssot, toutes deux bergères dans les Pyrénées ariégeoises.


À travers des textes à la fois pédagogiques sur l’exercice de leur métier, poétiques sur leur environnement et politiques sur cet univers paysan menacé, deux bergères disent les beautés et les difficultés de leur travail. Leurs illustrations et leur style d’écriture très actuel rendent ce témoignage vif, souvent drôle, loin des clichés et plein de poésie. C’est aussi une réflexion sur le monde paysan dans le regard de deux jeunes femmes qui ont osé un vrai choix de vie, hors des formatages à l’oeuvre dans la société de consommation.

Plus d’infos sur zad.nadir.org ou letaslu.noblogs.org


Article publié le 10 Fév 2020 sur Zad.nadir.org