Mars 18, 2022
Par CRIC Grenoble
330 visites

Samedi 12 mars, avait lieu la manifestation antifasciste unitaire à Voiron.

Rappelons que le 10 février, les amis de Zemmour avaient organisé un meeting à la salle des fêtes rassemblant quelques 300 personnes sans qu’une réaction conséquente n’ait eu le temps de s’organiser (mais non sans réaction 

). Pour ne rien arranger, Julien Polat, maire de Voiron fait partie de ces élus qui ont donné leur parrainage à ce néo-nazi d’Eric Zemmour. Bref, autant de bonnes raisons de défiler ce week-end dans les rues de la ville.

Nous étions une centaine réuni.es ce samedi devant la mairie tout d’abord, où plusieurs prises de paroles ont eu lieu avant le départ en manifestation sous la surveillance d’une petite dizaine de policier.e.s en armes et nous filmant avec leur caméras piétonnes. Une banderole « Voironnai.se.s mobilisé.e.s contre l’extrême droite raciste, sexiste, antisociale ; contre la haine » était déployée, il a été rappelé entre autre chose que le racisme et le révisionnisme ne sont pas des opinions mais bien des délits, alors que les nombreuses organisations et groupes syndicaux ou politiques ayant appelé à cette manif écoutaient sous leurs nombreux drapeaux déployés, faisant face à la « stèle » à la mémoire de Jean Moulin jouxtant la mairie, soulignant le paradoxe de cette époque capable d’aduler les anti-fascistes d’hier et d’accepter que des néo-nazis se présentent aux élections !


Un chouette défilé s’en est suivi dans les rues de Voiron, dynamique, scandant de nombreux slogans sans relâche. « Voiron antifasciste », « Il y en a assez de cette société qui utilise le racisme pour mieux nous diviser », « C’est pas les immigrés, c’est pas les sans-papiers, c’est le fascisme qu’il faut éliminer »… Sur le parcours, de nombreux stickers ont été collés, recouvrant systématiquement les quelques autoc’ d’extrême droite qui restaient dans la ville. La flicaille encadrait le défilé sans zèle se contentant de faire la circulation. Messages antiracistes, antifascistes, féministes, anticapitalistes, anticolonialistes, contre les frontières, en soutien aux exilé.e.s, pour plus de luttes et de justice sociale…sont donc venus fleurir le mobilier urbain de Voiron.

La manifestation a pris fin devant la salle des fêtes et de nouvelles prises de paroles ont eu lieu, les diverses organisations expliquant pourquoi cet évènement était important et appelant à donner une suite à cette journée de mobilisation.

Le son ci-dessus est un montage réalisé à partir de quelques unes des prises de paroles qui ont eu lieues -toutes les enregistrer aurait été trop long- et d’une musique du groupe sin dios. Bonne écoute 😉





Source: Cric-grenoble.info