Incroyable mais vrai !

Alors que la fédération SUD-PTT a assigné La Poste en référé parce que nous considérions que la direction de La Poste ne prend les mesures nécessaires pour préserver la santé physique et mentale des postiers, l’avocat de la Poste a fourni un document indiquant que La Poste avait en réserve 24 millions de masques.

Il voulait prouver ainsi que la direction de La Poste était en mesure au contraire de pourvoir à la sécurité des postiers.

Où sont-ils ? Les masques sont stockés à la direction nationale des approvisionnements de La Poste à Brie Comte Robert en Seine et Marne.

Pourquoi n’ont-ils pas été distribués, soit aux personnels soignants dès le début du mois de mars puisque ceux-ci en manquaient cruellement, soit aux postiers dès le début du mois de mars, notamment ceux qui sont en contact avec le public et ceux qui travaillent dans des endroits confinés comme les plateformes colis (PFC) ou les plateformes industrielles courrier (PFC) ?

On ne sait pas…

Pourquoi ne pas en avoir informé les syndicats et les pouvoirs publics ? Réponse sidérante de la DRH nationale « groupe » : « on voulait pas se les faire réquisitionner ! »

On peut toujours nous faire le procès que le syndicat SUD-PTT est trop « radical », trop « revendicatif », trop virulent face aux dirigeants de La Poste… Mais franchement, le syndicat SUD-PTT ne pouvait imaginer dans une période de lutte contre la Sars-Cov2 pour sauver des vies que les dirigeants de La Poste étaient aussi inconséquents.

Nous espérons seulement, que les postiers à qui on a imposé d’aller travailler sous peine de sanctions ne fassent pas les frais de ces manquements.

Mais il est vrai que sur le sujet, la direction de La Poste refuse obstinément de nous informer des chiffres de malades, de « suspectés » d’être malades du Covid 19, d’hospitalisés ou de décédés.

Rennes le 6 avril 2020

le secrétaire départemental adj

S. Bourgin


Article publié le 06 Avr 2020 sur Rennes-info.org