129 visites


freedom_fighters_ypg_pkk_apocular_by_doganerol1-d8njro4

Pour l’eniéme fois, le 21 juilliet,  nous avons été reveillés à l’aube par la police.  Cette fois,  toujours sur mandat de  l’ acharné P.M. (Ministére Public) Rinaudo, on vourrait nous imposer une mésure restrictive consistante dans le passage,  avec signature, au commissariat,  deux fois le jour,  tous les jours.  Et ca comme rétorsion pour une initiative organisée, en septembre 2015, quand on a fait irruption aux  bureaux de la Turkish Airlines  situés à caselle (aeroport de Turin), pour dénoncer la politique terroriste d’Erdogan, et exprimer soutien à ceux/celles qui, en Turquie et au Kurdistan, continuent à résister et combattre.

Incroyable mais vrai ! Juste au moment ou en Turquie explosent les arrestations en masse, au moment ou Erdogan déclare la destitution de fait  du  Parlement  et la suspension de la Convention des droits humains, en Italie – comme en toute Europe – on fait mine de se scandaliser  tout en frappant  qui,  depuis longtemps, dénonce le terrorisme de l’Etat turque. Ce qui n’est pas une nouveauté de la derniére  heure,  bien au contraire.

Eh bien,  cette fois  nous avons decidé  de ne pas subir ces restrictions à notre liberté!

Primo, parce que – comme il est dit expressement dans l’ordonnance restrictive – elle est finalisée à nous empecher de reconduire les agissements en question. C’ est-à-dire,  le soutien à la résistance du PKK et à la lutte révolutionnaire au Kurdistan ; soutien dont il y a le plus grand besoin, aujourd’hui plus qu’ avant, et pour lequel on pourrait, à la rigueur, se reprocher de ne pas en faire assez .

Ensuite,  parce que il est temps de réagir à l’ incessante cascade de mésures répressives  qui visent à etouffer les mouvements de lutte: seulement entre la Val Susa et Turin, on ne compte plus les personnes soumises à restrictions.  Maintenant ca suffit! On ne peut plus renvoyer une reponse collective,  chacun selon ses propres possibilités.

Ce pour quoi, le majorité d’entre nous inculpé(e)s ne collaborera pas dans la limitation de notre liberté, et ne se presentera pas au commissariat. On vous renvoit à vous la résponsabilité de nous trainer en prison. Nous sommes là.

A la limite nous irons rejoindre les camarades – Luca et Giuliano – qui dejà escomptent en prison leur courageux refus de se soumettre aux arrestations domiciliaires, et auquels nous envoyons notre chaleureuse accolade.

Si vous pensiez nous intimeder,  vous vous etes trompés de cible.

Le inculpé(e)s  pour l’ irruption à Turkish Airlines
            Torino   22/ 7/ 2016

TEXTE DU COMMUNIQUE’  LU DANS LES BUREAUX DE TURKISH AIRLINES  –  SEPTEMBRE 2015

Nous sommes dans les bureaux de Turkish Airlines.  Par cette irruption nous voulons rompre les silences et les mensonges  qui couvrent la guerre déchainée par la Turquie d’Erdogan contre le peuple kurde. Comme dans les années 90,  aux bombardements sur villes et villages, aux incendies, tortures, arrestations en masse, s’ajoutent  les aggressions racistes aux civils kurdes.

C’est inutile et hypocrite  de s’ emouvoir  face aux photos des refugiés ou des enfants  fuyants la guerre,  quand ces sont “nos” Etats démocratiques  qui continuent de soutenir  les responsables de telles guerres: la Turquie, avant tout, amie de l’Occident, partner commercial, membre de l’OTAN et, au même temps, supporter de l’EI et massacreur des kurdes et des opposants.

Voilà pourquoi nous sommes là.  Parce que les interets turques  en Europe ne doivent plus vivre tranquillement. Et parce que nos frères et soeurs résistantes sur les montagnes du Kurdistan doivent savoir qu’ils/elles ne sont pas seul(e)s.

Les Etats nations et la globalisation ont failli.  L’ Empire est en train de se desagreger. Il est temps de révolution. Il est temps de s’organiser. Au Kurdistan ils/elles ont commencé. C’est pourquoi ils/elles ont tout le monde contre eux/elles. C’est pourquoi nous sommes de leur coté.

POUR L’ UNIFICATION DES PEUPLES EN LUTTE !
DES ALPES AU KURDISTAN !




Source: