Suite à l’expulsion jeudi matin du CASA et du CSA rue Bonnard, qui hébergeait une cinquantaine de personnes, dont des familles de sans papiers, un nouveau bâtiment a été ouvert pour les reloger 1 Rue Saint Vincent de Paul.

Selon le communiqué de presse rédigé par les occupant·e·s, ce lieu communal laissé à l’abandon depuis des années est occupé depuis le 15 juillet. Ils et elles dénoncent un volte-face du préfet, qui assurait pourtant laisser une certaine tranquillité aux squats montpelliérains pour l’été, et l’accusent de “déplacer la précarité en l’invisibilisant” et de “briser les solidarités qui se créent dans ces lieux occupés collectivement.”, sur fond de crise sanitaire virulente.

A 14h, la police nationale est arrivée sur place. Du soutien est actuellement demandé sur les lieux.


Article publié le 25 Juil 2020 sur Lepoing.net