Novembre 16, 2021
Par Contrepoints (QC)
386 visites


La tension continue de monter en territoires Wet’suwet’en et commence à crisper tout le pays. Ce matin, un blocage a paralysé la rue Notre-Dame à Montréal. Des pneus et des tables de pic-nic ont été empilées et mises en feu. L’action s’inscrit en solidarité avec les clans Gidimt’en et Likhts’amisyu de la nation Wet’suwet’en. Une reprise des hostilités prends tranquillement forme entre les défenseurs et défenseuses de l’eau et de la terre et l’État colonial canadien.

Dans les derniers mois, n’apprenant pas de ses erreurs, la compagnie pétrolière Coastal GasLink (CGL) tentait une nouvelle offensive extractiviste. Celle-ci, s’étant pourtant fait mettre en échec il y a deux ans par le mouvement #shutdowncanada, à voulu forer sous la rivière Wedzin Kwa. Or, la route d’accès au site de forage a été bloquée le 24 septembre dernier en mettant à profit la machinerie de CGL pour barrer le passage à ses travailleurs, et un campement a été érigé sur place. 

Ce dimanche 14 novembre, des membres du clan Gidimt’en ont rendu effectif un avis d’éviction qui avait initiallement été émis à CGL en 2020 par les chefs hériditaires Wet’suwet’en. Les travailleurs de CGL se sont fait donner huit heures pour évacuer le territoire Cas Yikh avant que la Morice River Forest Service Road, la route forestière offrant le seul accès au territoire, ne soit fermée de façon permanente. À l’heure prévue et annoncée, la route a été condamnée, ce qui a eut pour effet d’empêcher la poursuite des travaux sur le territoire Cas Yikh. Peu après, un blocage de rail de chemin de fer a été organisé par Gitxsan, la nation voisine. Ces évènements constituent une reprise de territoire importante pour Gidimt’en et un retour en force après la pandémie.

En 2020, suite à un raid militarisé contre les défenseur.euses de la terre Wet’suwet’en, une vague massive d’actions de solidarité réunie sous la bannière #ShutDownCanada avait déferlé sur le pays, paralysant le “Canada” pendant des semaines et perturbant ports, ponts, routes, rails. La mutiplicité des actions de pertubations avait d’ailleurs à l’époque démontrée l’étendue des forces qui s’opposent à ce genre de projet lugubre.

Sleydo’ (Molly Wickham), une chef de Cas Yikh (Grizzly House) du clan Gidimt’en et porte-parole pour le camp Coyote, a d’ailleurs lancé  dans les dernières semaines des appels répétés à des actions de solidarité à travers le pays. Le blocage de ce matin laisse présager de la multiplication de ces actions si la compagnie CGL et la GRC refusent d’entendre la parole des clans Gidimt’en et Likhts’amisyu de la nation Wet’suwet’en

#AllOutForWedzinKwa




Source: Contrepoints.media