Résumé : sur les 14 personnes arrêtées à la manif du 16 février à Nantes, deux passnent en compa le 18 février. Elles sont toutes les deux accusées de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique sans ITT. Dans la première affaire les « victimes » ne sont pas identifées. Dans la secondes elles sont anonymisées.

La première écope de 2 mois de sursis TIG (105 heures de TIG à faire sinon 2 mois de taule), la seconde se prend 200€ d’amende. Toutes les 2 sont interdites de manif pendans 1 an.