Résumé : parmi les personnes qui comparaissent ce jour, 2 sont accusées de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique lors de la manif du 9 mars à Nantes (blocage de la zone commerciale Atlantis). Dans une autre salle, un autre procès pour outrage et rébellion le 9 juin 2018 (hors contexte de manif). Le plaignant n’est autre que Jean-Michel Luccini (bacqueux spécialiste des demandes de dommages et intérêts).

Pour les 2 personnes qui passaient en compa, une a eu un délai, l’autre a accepté la compa et a écopé de 2 mois de sursis.La personne accusée d’avoir outragé Luccini en juin prend 2 mois ferme !!