Mai 2, 2021
Par Paris Luttes
337 visites




Photo de @CarolinedeBene1

La rue a grondé ce 1er mai. Des dizaines de milliers de personnes à Paris ont scandé leur colère et leur solidarité face à un capitalisme autoritaire qui ne se retient plus. Se retrouver ensemble (et si nombreux-ses !) alors que le contexte politique est terni par la chasse à l’islamo-gauchiste, des tribunes de militaires putschistes et l’ombre d’une élection présidentielle hideuse, ça fait du bien !

La préfecture de police ne semble pas avoir été aussi heureuse que nous de voir les mouvements sociaux reprendre la rue. Le cortège de tête a été scindé en plusieurs morceaux, et des charges violentes de la police ont causé de nombreux dégâts parmi les manifestant.es. A 17h, Darmanin annonce 34 interpellations, et plusieurs personnes sont placées en garde-à-vue.

Comme d’habitude, la justice prendra le relais de la police pour judiciariser le maintien d’ordre au travers de comparutions immédiates, visant à rapidement infliger une peine à celleux qui auraient manifesté trop bruyamment. Plusieurs personnes ont déjà été déferrées au Tribunal ; et si certaines ont écopé de rappels à la loi, d’autres s’attendent encore à comparaitre devant un juge lundi.

Face à la répression judiciaire, nous appelons à soutenir les personnes inculpées au Tribunal judiciaire à Porte de Clichy, à 13h30 ce lundi 3 mai dans les salles de la 23e chambre (en général 204 et 205 mais à vérifier au tableau face à l’accueil du tribunal).

La Legal Team Paris




Source: Paris-luttes.info