Mai 2, 2016
Par Paris Luttes
84 visites


47 lycéen-ne-s du 92 étaient convoqué-e-s ce lundi matin dès la rentrée à la Sûreté Territoriale de Nanterre suite à leur mobilisation contre la loi El Khomri avant les vacances scolaires.

On a la confirmation qu’alors même que 13 d’entre eux se sont présentés de leur plein gré ce matin, les 13 ont été immédiatement placés en garde à vue et y sont toujours ! C’est évidemment une grave entrave au droit des élèves et de leur famille (plusieurs d’entre eux sont mineurs) d’assurer et de préparer leur défense dans des conditions convenables d’autant plus que le seul motif de leur convocation était « Affaire vous concernant » …

Malgré le rassemblement d’une centaine de personnes (parents, lycéen-ne-s, étudiant-e-s, intermittent-e-s, syndicalistes enseignants…) en urgence lundi soir à 17h, ils passent la nuit en garde à vue et seront déféré-e-s devant le parquet demain matin. Pour exiger leur libération et l’abandon de toute poursuite, soyons encore plus nombreux mardi 3 mai partir de 9h devant le TGI de Nanterre (6 rue Pablo Neruda 92000 Nanterre, RER A Nanterre Préfecture).




Source: