Septembre 5, 2016
Par Kedistan
162 visites


Beaucoup ont présenté la 24ème édition de ce rassemblement culturel kurde, comme une manifestation contre la politique du président turc Erdoğan. Bien que cela soit vrai, ce n’est qu’un des nombreux aspects de ce festival.

Pour commencer, le festival a rassemblé environ 30 000 Kurdes. C’est considérable, comparé à la population kurde présente en Europe d’environ 1,5 million d’individus. C’est comme si en France un Festival rassemblait, reporté sur notre population de 67 millions de personnes, 1 300 000 personnes. Il s’agit d’un événement majeur qui a lieu tous les ans depuis 1992.

Cette année, le terrain réservé pour le festival était trop petit, nous étions de fait très « unis ». La police était mobilisée comme « jamais elle ne l’a été » m’ont rapporté des Kurdes, pour cet événement, notamment avec déploiement d’hélicoptères. Les organisateurs demandaient régulièrement de ranger les drapeaux du PKK, que sortaient des festivaliers, car ce dernier est interdit en Allemagne.

Mise à part la politique d’Erdogan qui était fortement critiquée, les Kurdes réclamaient des nouvelles d’Abdullah Öcalan dit « Apo », qui est considéré comme leader pour des millions d’entre eux. Ils n’ont pas eu de signes et preuves de vie de lui, depuis Avril 2015. Des coups de feu dans son île prison ont été entendus, le soir du coup d’État, ce qui renforce bien sûr l’inquiétude des kurdes « apoïstes », concernant son état de santé.

Le Festival s’est déroulé à quelques pas de la cathédrale de Cologne.

Le Festival s’est déroulé à quelques pas de la cathédrale de Cologne.

Le Festival s’est déroulé à quelques pas de la cathédrale de Cologne.

Les Kurdes sont venus aux festival en famille portant parfois des habits traditionnels, certains inspirés de la guérilla kurde des HPG (Forces de défenses du Peuple affilié au PKK), les mêmes qu’on peut voir lors des fêtes annuelles de Newroz (nouvel an kurde).

cologne kurdes raphael lebrujah 1

cologne kurdes raphael lebrujah 1

La foule s’est tue, levant la main, doigts en V, signe de victoire, au moment de la commémoration des martyrs tombéEs pour la liberté du Kurdistan.

cologne kurdes raphael lebrujah 3

cologne kurdes raphael lebrujah 3

Les marcheurs pour la libération d’Öcalan, qui se déplacent à travers l’Europe, furent à l’honneur à la tribune après avoir été acclamés par la foule dès leur arrivée.

cologne kurdes raphael lebrujah 4

cologne kurdes raphael lebrujah 4

Les costumes traditionnels étaient à l’honneur.

cologne kurdes raphael lebrujah 5

cologne kurdes raphael lebrujah 5

Entre deux spectacles, défilaient à la tribune des personnalités. Celui-ci est un un anglais venu apporter son soutien au peuple kurde.

cologne kurdes raphael lebrujah 6

cologne kurdes raphael lebrujah 6

Après un des chants traditionnels, un groupe de rock kurde passe sur la scène.

cologne kurdes raphael lebrujah 7

cologne kurdes raphael lebrujah 7

Saleh Muslim, co-président du PYD, principal parti kurde de Syrie, dit à propos de l’intervention turque en Syrie : « La Turquie sera défaite, comme Daech le sera avant elle. »

cologne kurdes raphael lebrujah 8

cologne kurdes raphael lebrujah 8

Selahattin Demirtaş, co-président du HDP, principale formation politique de gauche et pro-kurde de Turquie, a dénoncé les deux coups d’Etat : celui des militaires et celui d’Erdoğan, contre la démocratie. Le HDP est à ce jour le seul à dénoncer les purges d’Erdogan, les autres partis parlementaires accompagnant de fait l’état d’urgence.

cologne kurdes raphael lebrujah 9

cologne kurdes raphael lebrujah 9

Auteur

Analyses, réflexions, chroniques…
Intérêt particulier pour le Rojava.

Blog Médiapart




Source: