Le projet de « petite loi énergie » destiné à acter – entre autres – le report à 2035 de l’échéance de réduction de la part du nucléaire vient d’être dévoilé. Annoncée de longue date, cette proposition de report est désastreuse tant sur la forme que sur ses conséquences.

Sur le principe, il est inacceptable que le gouvernement propose ainsi une nouvelle loi pour repousser l’échéance de 2025, qu’il a tout fait pour ne pas respecter, afin de pouvoir rendre légale une PPE actuellement hors des clous. Le décalage de cet objectif ne saurait être considéré comme du pragmatisme : au contraire, le gouvernement a fait preuve d’une inaction coupable et cédé face à EDF SA, qui a toujours ignoré l’objectif légal de réduction de la part du nucléaire à 2025 [1]. Et la lutte contre le changement climatique a bon dos pour justifier cette fuite en avant, au vu du retardde la France dans ce domaine.

[…]

Source: http://solidaires.org/Report-de-l-echeance-de-reduction-de-la-part-du-nucleaire-une-petite-loi-aux -