Janvier 27, 2022
Par Rebellyon
244 visites

Communiué du Groupe Antyi Fasciste Lyon et environs à propos des récentes déclaration et en soutien à Nantes Révoltée.

Nous avons en tant que groupe antifasciste lyonnais relayé l’appel publié depuis plus d’un mois à assiéger Bayer-Mosanto le 5 mars à Lyon. Même si nous sommes comblé.e.s de cette initiative il est important de préciser qu’elle n’est pas de notre fait mais émane du mouvement des « soulèvements de la terre ».

Pour rappel ce mouvement regroupe divers groupes, syndicats, associations et individus qui souhaitent s’attaquer concrètement aux responsables du désastre écologique en passant par une stratégie de désarmement de ses acteurs mortifères.

Nous renvoyons nos chers détracteurs mais aussi tou.te.s celleux qui souhaitent rejoindre ce mouvement pour une écologie radicale à s’informer sur « les soulèvements de la terre » :

Insta : soulevements.de.la.terre

Facebook : https://www.facebook.com/soulevementsterre

Site internet : https://lessoulevementsdelaterre.org/

Bayer monsanto est une entreprise destructrice transnationale responsable de nombreux morts et désastres écologiques. Pourtant le monde politique fascisé n’a que faire de cette réalité et préfère sauter sur l’occasion pour pouvoir s’attaquer aux mouvements antifascistes. En plus de nous attribuer l’organisation de cet appel (ce qui est pourtant faux) des élus de la ville de Lyon demandent la dissolution de notre groupe politique, appuyés par la communication fallacieuse et partisane du pseudo journal d’information « Lyon mag ». Il ne faut pas attendre longtemps pour que le ministre de l’Intérieur, Gerald Darmanin, se saisisse de l’affaire et demande des investigations sur notre groupe.

Quelle sera la conclusion de cette dinette médiatique ? Un simple coup de communication ? Un appel à plus de répression des mouvements antifascistes ? Une dissolution ?

JPEG - 38.1 ko

Nous n’avons que faire de leurs jeux politiques rodés depuis des années. Si Darmanin affirme que le gouvernement est le seul à combattre la bête immonde c’est pourtant notre camp social qui combat le fascisme, où qu’il soit, jusque dans leur palais doré. Que ce soient les groupes d’extrême-droite violents et leur partis électoralistes, les républicains fascisés ou les grandes entreprises capitalistes, tous nous trouveront sur leur route.

Ce nouveau scandale politique fait suite à une répression forcenée de la part de la police, de la justice et du gouvernement contre notre groupe (multiples poursuites devant les tribunaux, enfermement de

camarades etc…). Plus largement nous subissons la répression qui s’exerce contre les diverses forces progressistes et révolutionnaires, les quartiers populaires et associations musulmanes (qui sont les premières à avoir été dissoutes par le ministère de l’intérieur).

Parallèlement, Darmanin engage une procédure de dissolution du média indépendant Nantes Révoltée suite à une manifestation contre l’extrême-droite qui a « dérangé » les quartiers bourgeois de cette ville

populaire.

Voilà pourquoi nous refusons de demander la dissolution des groupes fascistes. Ce qui nous intéresse c’est leur éradication totale et nonl’armement de l’appareil judiciaire et d’Etat répressif qui à tout moment peut se retourner contre notre camp politique.

On ne dissout pas une révolte qui gronde en dehors de leurs lois. L’époque est sombre mais une lumière persiste, celle de la lutte.

Nous sommes partout à l’assaut de nos rêves.

La GALE




Source: Rebellyon.info