« J’ai grandi et vécu presque toute ma vie en France, mais cette dernière a été conditionnée par ma situation administrative. A cause de cela je ne me suis jamais sentie tranquille, j’ai constamment dû être dans des batailles.

Je sors de 10 ans de prison mais je suis encore dans les mains de la justice. C’est lors de mes permissions et grâce à mes démarches et mes relances auprès du consulat que j’ai réussi à obtenir des récépissés qui m’ont assuré d’accéder à la liberté conditionnelle. En effet, sans papiers

votre dossier de conditionnelle ne sera pas étudié.

A la sortie je pensais que je pourrais me consacrer à ma reconstruction : reprendre le cours de ma vie, réaliser tous les projets dont j’avais rêvé au long de mon incarcération. Mais la préfecture de police de Paris a lancé une procédure d’expulsion contre moi sans considérer les attaches qui me lient ici.

Malgré la soif de m’en sortir rien ne serait possible sans mes amies. Sans cette chaîne de solidarité de personnes qui ont cru en moi, je ne serais pas là où j’en suis. Il suffit d’une main tendue pour métamorphoser votre vie. J’ai connu trop de filles en prisons qui par isolement et méconnaissance

de leurs droits se sont faites expulser à leur sortie. J’ai donc pris un avocat. Cette aide à un coût mais je ne peux m’en défaire. C’est aussi pour parler de la situation de beaucoup de personnes étrangères dont les administrations peuvent « jouer » avec la vie que nous vous invitons à ce repas de soutien. »

Venez nombreux !

Repas Prix Libre à partir de 19H MARDI 29 MARS AU CONDO : 43 Rue stalingrad/ M° Mairie de Montreuil