Juin 20, 2016
Par Rebellyon
209 visites


C’est le 4 mars 2016 qu’ont été publiées les mesures de carte scolaire du 1er degré applicables pour l’année scolaire 2016-2017 dans les écoles publiques du Rhône et de la Métropole, ainsi portées à la connaissance de la population .

Cette réorganisation de la « carte scolaire » est accompagnée de 95 créations de postes et de 51 retraits de postes d’enseignants .

Depuis le 1er juin, à Vaulx en Velin, le 9 à Décines-Charpieu, le 13 à Meyzieu, des rassemblements de parents d’élèves ont lieu pour protester contre les suppressions de postes d’enseignants spécialisés dans les écoles de leurs enfants . Le 14 juin, a vu à Vaulx en Velin, des parents d’élèves de l’école Henri Wallon, qui manifestaient depuis plusieurs jours dans la cour de leur école, être évacués par la police, à l’appel de la mairie …

Il est complètement inadmissible d’entendre justifier cette intervention brutale et scandaleuse, par l’un des élus qui dénonce ainsi « l’action d’une minorité égoïste » dont « les comportements nuisent à la qualité de vie des habitants » .

Un tel comportement, dans une municipalité dite de « gauche » de l’Est Lyonnais scandalise et effondre moralement la Ligue des droits de l’Homme présente sur ce territoire .

Parler de « minorité », c’est l’un des « éléments de langage politique » du gouvernement aujourd’hui utilisé pour discréditer les mobilisations actuelles …

Quant à qualifier ces mouvements d’ « égoïste », c’est faire preuve d’une grande ignorance des motivations de ces parents d’élèves !

Ces multiples écoles de l’Est Lyonnais appartiennent aux Réseaux d’éducation prioritaire +, en abrégé REP + créés par l’Education Nationale afin de permettre l’amélioration des résultats scolaires obtenus dans ces lieux . Les enseignants intervenant dans ces lieux bénéficient de conditions particulières permettant de développer et de faciliter le travail collectif en accompagnant au plus près les élèves concernés dans leurs apprentissages et la construction de leur parcours scolaire . Ces élèves en grande difficulté (ils constituent près du tiers des effectifs des écoles REP +) ont besoin pour progresser et réussir d’une action complémentaire de différents ordres apportée à l’action pédagogique de leurs enseignants dans et hors de la classe par des intervenants experts et spécialisés .

Ces interventions ont lieu pendant les heures de classe et peuvent prendre différentes formes :

– à dominante pédagogique pour celles et ceux ayant des difficultés pour comprendre et apprendre alors qu’ils en ont les capacités : maitres E

– à dominante rééducative pour les enfants qui ont des difficultés à s’adapter aux exigences scolaires : maitres G

– si les difficultés sont encore plus importantes , c’est le psychologue scolaire qui réalise un bilan approfondi de la situation de l’enfant en concertation avec les parents .

La réorganisation de la carte scolaire annoncée entrainera la suppression de 2 postes RASED sur Vaulx en Velin et de 5 postes entre Meyzieu et Décines !

De plus la population dans ces villes augmente rapidement actuellement, les enfants dans les écoles aussi et les effectifs des classes sont de plus en plus surchargés ce qui ne facilite pas la progression scolaire, tandis que les départs à la retraite des enseignants spécialisés intervenants n’ont pas été compensés .

Par ailleurs, l’Inspection Académique, gestionnaire du redécoupage prévu du Réseau Rased, considère que tous les postes des Rased sont interchangeables, or les modes d’intervention auprès des enfants, d’un enseignant spécialisé, d’un rééducateur d’un psychologue, utilisent des capacités différentes des intervenants et la mise en jeu d’autres processus avec les intéressés .

La pénurie accrue, annoncée des intervenants, désole les enseignants concernés titulaires des classes car elle va les obliger à hiérarchiser les difficultés rencontrées par leurs élèves .

La Ligue des droits de l’Homme apporte son soutien aux mobilisations entreprises par les enseignants et les parents d’élèves concernés dans l’Est Lyonnais et regrette que l’engagement électoral présidentiel de priorité absolue donnée à la jeunesse soit aussi mal tenu .




Source: