Décembre 1, 2022
Par Soutien Inculpé-e-s Du 8-12
153 visites

==== MERCREDI 7/12 : PROJECTION/DISCUSSION ====

19H // Babazula (182 Av. Général George S. Patton)

Soirée projection et discussion avec le Babazula autour du
documentaire « La Rafle » (2010) qui revient sur la crise d’octobre 1970
qui a marqué l’histoire politique du Québec.

Synopsis : Après plusieurs années d’actions offensives du Front de
Libération du Québec (FLQ) dirigées contre l’Etat et les banques, le FLQ
procède en 1970 au kidnapping d’un haut fonctionnaire de la couronne
britannique. Dans un contexte séparatiste québécois très fort et la
possibilité imminente d’une insurrection populaire, l’Etat va mettre en
place des mesures « d’exceptions » pour rétablir l’Ordre. Des militaires
vont être déployés autour des lieux de pouvoir, et une vague
d’arrestation massive et d’incarcération sera organisée.

Lien du documentaire ici : https://invidious.snopyta.org/watch?v=-BF2ySYCh0E

==== VENDREDI 9/12 : CONCERT PUNK ====

Avec les groupes : Gürs // Ectoplasme // Carrie Göss’

Infos sur le lieu par mail => comiterennes8decembre [at] riseup [point] net (clé PGP ici)

==== SAMEDI 10/12 : ATELIER SUR LA COLLABORATION CARCÉRALE EUROPEENNE : ANALYSE DU MANDAT D’ARRET EUROPEEN (MAE). ====

14H-17H // Maison Internationale de Rennes (7 quai Chateaubriand)

 Avec le Comité de Soutien à Vincenzo 

Aujourd’hui la répression des gouvernements européens à l’encontre de
leur population s’étend au-delà de leurs frontières respectives. Elle
est facilitée par des dispositifs administratifs et judiciaires qui
laissent de moins en moins de place à la garantie des droits des
individus.

Les luttes sociales n’y faisant pas exception, s’assurer une certaine
connaissance de ces dispositifs est un moyen de renforcer la défense
collective et la solidarité internationale dans nos luttes.

Avec cet atelier nous voulons étudier la manière dont les MAE et les
récentes évolutions à la Cour de Justice Européenne expriment des
priorités claires : consolider une collaboration répressive entre les
gouvernements européens quitte à relayer au second plan le respect des
lois dans les pays collaborateurs.

Nous y aborderons le passage du processus d’extradition au mandat
d’arrêt européen, l’intégration et la justification de pratiques
autoritaires et fascistes via des procédés administratifs et juridiques,
des cas de personnes ayant été ciblées par un MAE.

==== DIMANCHE 11/12 : AUTO-FORMATION SUR LA PATHOLOGISATION COMME OUTIL DE RÉPRESSION ====

10H-13H // CRIDEV (41 avenue Janvier)

La diabolisation des ennemis (déviant.xes, opposant.xes,
étranger.xères) a toujours été un outil de la répression au service de
l’Ordre dominant. Par cet atelier on aimerait échanger avec vous sur la
question de la pathologisation, que nous pensons être un outil répressif
qui touche toutes les personnes confrontées aux violences d’État
(policières, carcérales, judiciaires, médicales, frontalières,
économiques, climatiques, etc.).

Ce moment, loin des expert.xes et des sachant.xes, sera ouvert à
touxtes les personnes qui ont connu, de près ou de loin, la souffrance
psychique en lien avec ces violences.

Dans un premier temps, un corpus de textes (et des podcasts) sera
proposé à la lecture, puis il y aura un moment d’échange ouvert où
chacun.xes pourra (si l’envie) exprimer ses compréhensions et
expériences.

Nous souhaitons proposer cet espace pour étendre nos solidarités
autour d’un sujet qui nous semble trop peu discuté. Nous espérons qu’il
permettra d’en mieux comprendre les mécanismes et d’esquisser des
manières d’y faire face.

Un infokiosque sera disponible avec des ressources utiles pour penser
l’inclusivité des collectifs militant.xes, le soin aux activistes,
l’auto-organisation des personnes psychiatrisées, la lutte face à la
psychiatrie, etc.

==== DIMANCHE 11/12 : FORMATION : TELEPHONIE MOBILE ET ACTIVISME : PEUT-ON VRAIMENT MELANGER LES DEUX ? ====

15H-18H // Le Bocal (2 allée de Finlande)

Présentation autour des enjeux des portables (smart ou pas) dans les milieux activistes / militants / gnagnagna.

Quand les flics sont nos ennemis, nos portables peuvent-ils nous aider ? Ou nous trahiront-ils toujours ? LES DEUX MON CAPITAINE !

Deux heures et quelques pour comprendre quels sont les problèmes
inévitables et comment ne pas trop se faire de mal avec ces outils de
communication instantanée, lorsqu’on a besoin de s’organiser à distance
sur des trucs potentiellement répréhensibles.

Deux heures et quelques pour flipper mais aussi se rassurer et apprendre à faire des choix en connaissance de cause.

Deux heures et quelques pour… nan mais en deux heures on va pas non plus changer le monde !
On va effleurer des bouts de : comment c’est crasseux la téléphonie
mobile, comment Google et Apple ont un contrôle énorme, de quels outils
disposent les flics, et pourquoi Signal ça vient pas nous sauver, même
si parfois ça aide bien.




Source: Soutien812.blackblogs.org