Décembre 19, 2017
Par Rebellyon
383 visites


Aujourd’hui à Lyon, 120 mineur·e·s non accompagné·e·s n’ont pas de toit alors qu’héberger l’ensemble de ces personnes nous parait être un défi plus que réalisable à l’échelle d’une telle ville.

L’Appartage, association loi 1901, repose sur l’idée que si chacun·e se mobilise ne serait-ce qu’une nuit, ces jeunes pourraient dormir au chaud jusqu’à leur prise en charge par l’état.

-Rencontre d’information le 20 décembre à 19h30 à la Coopérative du Zèbre

(22 rue Jean Baptiste Say 69001).

L’Appartage organise sa première rencontre entre personnes ayant déjà hébergé, personnes désirant le faire, ou tout autres curieux.ses.

La rencontre se déoulera avec une présentation de l’association, suivie d’un temps d’échanges autour de l’hébergement solidaire.

Nous vous invitons à venir partager vos expériences, échanger sur vos interrogations, doutes… En toute convivialité !

-L’association l’Appartage en quelques lignes

Nous avons pour objectifs de faciliter et provoquer des rencontres qui, nous en sommes persuadé·e·s, apporteront des choses merveilleuses de chaque côté. L’Appartage part avant tout d’une envie de partages réciproques, d’échanges humains.

Il nous parait nécessaire d’encourager les rencontres pour briser les concepts de « nous » et de « eux·elles », pour que celui de « l’ensemble » devienne naturel.

Pour cela nous pensons qu’offrir la possibilité à chacun·e de s’investir à la hauteur de ses désirs (ponctuellement ou régulièrement) permet de rassembler à plus large échelle car nous gardons à l’esprit qu’un océan est simplement composé de gouttes d’eau.

La philosophie de l’Appartage repose sur la profonde conviction selon laquelle une main tendue apporte autant à celui qui la saisit qu’à celui qui la tend.

Nous mettons ainsi l’hébergeur·e et l’hébergé·e sur un même pied d’égalité, chacun·e représentatif·ve d’une facette d’humanité.

L’Appartage offre la possibilité d’héberger comme vous le pouvez, partant du principe que si chacun·e propose une nuit ou deux cela permettra aux mineur·e·s d’être à l’abri et de consacrer leurs efforts à d’autres nécéssités : scolarisation, nourriture, liens sociaux…

Cette démarche s’inscrit dans un contexte plus large, nous ne comptons pas nous substituer aux rôles de l’état, mais pallier à des faiblesses évidentes et participer à la prise de conscience des enjeux migratoires en rapprochant les populations.

Plus d’information sur :
http://lappartage.free.fr

[email protected]




Source: