Nous pensons que c’est autour de l’élaboration collective d’un projet de société et d’un programme d’émancipation collective que peuvent se rassembler des citoyens de différents horizons mais soucieux de transformer radicalement la société ; et

sortir de leurs cercles sociaux, militants et intellectuels habituels pour construire un autre monde. Ces lieux communs doivent s’accompagner d’actions ponctuelles dans lesquelles nous pouvons nous retrouver tous ensemble pour lutter contre les dérives de la société marchande sans effacer nos revendications singulières.

Nous vous convions à nos ateliers autour du thème « La révolution des communs » à partir de 14h le samedi 18/07 dans le Parc de la Tête d’Or à Lyon (69).

L’objectif est de discuter par petit groupe de 20 à partir de nos besoins à des solutions sur cette thématique.

Nous conclurons par une restitution de chaque petit groupe à des solutions.

Nous conclurons la journée collectivement par la mise en place d’actions pour rendre ces idées effectives.

En cas d’intempéries, nous avons prévu une liste de lieux dans lesquels nous pourrons nous mettre à l’abri par groupe avant de se réunir tous ensemble.

Dans ce cas, nous nous rejoindrons directement à la gare et non en extérieur. Je vous encourage à regarder la page de l’événement la veille où nous préciseront le lieu définitif (jardin ou gare).

Nous sommes un mouvement d’éducation populaire politique créé par des jeunes issus du milieu associatif il y a moins d’un an qui a pour but de construire avec les citoyens une société égalitaire et la liberté de toutes et de tous.

Ainsi nous faisons de l’éducation populaire le cœur de notre mouvement. Nous organisons des discussions horizontales sur l’amélioration de la société pour toucher les personnes jusqu’ici éloignées des débats politiques.

Nous partons des besoins des participants pour les amener petit à petit à réfléchir sur l’organisation de la société et à des actions collectives pour y parvenir.

Nous essayons d’agir dans des lieux et des territoires jusqu’ici délaissés par les principales organisations politiques.

Nous avons déjà 30 réseaux locaux partout en France dans des métropoles, des villes de taille moyenne, des territoires ruraux et dans les quartiers populaires.

Ce projet essentiel de repolitisation doit néanmoins être accompagné d’un horizon commun et de l’espoir de reprendre la main sur les institutions politiques, économiques et sociales.

Nous essayons de construire une maison commune avec des militants de différents horizons.

C’est pourquoi nous organisons dix rassemblements sur les dix axes que vous retrouverez ci-dessous.

Nos 10 axes sont :

– Une réelle démocratie

– Une éducation au service de l’émancipation

– La société des communs

– Une activité pour tous épanouissante

– La société des loisirs

– La suppression de tous les rapports de domination

– Le développement des territoires délaissés

– Le partage des richesses

– Une écologie radicale mais sociale

– Cultiver la paix sur notre territoire comme à l’international

Nous sommes organisés en 4 réseaux nationaux : éducation populaire, jeunesse, fabrique des idées et rassemblements, dans lesquels nous avons des personnes de nos réseaux locaux.

Je vous invite à regarder nos réseaux sociaux sur lesquels nous avons partagé les documents joints et où nous publions une idée d’amélioration de la société tous les jours sur Facebook et sur Twitter.

A l’intérieur de notre fabrique des idées, nous avons des étudiants, des doctorants, des militants associatifs et des universitaires (notamment Laurence De Cock, Fabrice Flipo, Benoit Borrits, Ludivine Bantigny, Pierre Concialdi et Roland Lehoucq…).

Son rôle est de produire et de transmettre des connaissances et des idées pour améliorer la société à nos réseaux locaux.

Il y aura un échange constant avec les réseaux d’éducation populaire pour qu’ils puissent remonter les besoins des personnes rencontrées et les réactions sur nos propositions.

Les propositions travaillées au sein des dix pôles de la fabrique des idées feront l’objet de vastes échanges lors de nos rassemblements. https://www.emancipation-collective.fr/


Article publié le 18 Jan 2020 sur Rebellyon.info