Coup de soleil Midi Pyrénées propose une rencontre avec Mariem Helie Lucas.

L’étude menée par Damien Hélie (1939-1967) entre 1963 et 1966 est l’une des rares recherches in vivo sur les débuts de l’autogestion industrielle en Algérie. Il y examine un processus en cours, dont il n’a donc pas vu l’aboutissement : l’absorption finale du secteur autogéré dans le « secteur socialiste » d’Etat. Il y met en lumière des obstacles liés au fait colonial – qui a laissé l’Algérie indépendante sans cadres techniques ni moyens ni supérieurs, ce qui affecta a productivité -, mais également des facteurs liés à l’extrême pauvreté du peuple, entraînant l’embauche « sociale » d’un surcroît de travailleurs sous-employés dans le secteur autogéré. Donnant la parole à tous les acteurs, il montre l’absence de politisation des ouvriers et des nouveaux cadres et la volonté d’empêcher cette politisation ; en sera favorisée l’émergence d’une « nouvelle classe » dirigeante qui fera fonctionner le développement à son profit.


Article publié le 15 Mai 2019 sur Iaata.info