Mai 28, 2018
Par Le Pressoir
322 visites

Forts de leur expérience au Rojava aux côtés des Kurdes, des militants viennent exposer la situation sur le terrain, et livrer leur réflexion sur la révolution mise en place et sa confrontation aux différentes tyrannies régionales.

Alternative Libertaire et le Centre Démocratique Kurde de Montpellier vous invitent à une soirée d’information et de discussion le samedi 9 juin à 19h30, au centre associatif La Gerbe, 19 rue Chaptal à Montpellier.

 - 1 Mo

Depuis 2014, son rôle de rempart face aux atrocités djihadistes au Moyen-Orient a placé la gauche kurde sous les feux de la rampe. Ce que l’on sait moins, c’est que dans les zones qu’elle contrôle, et notamment au Kurdistan syrien (Rojava) elle a favorisé l’essor d’une contre-société sur des bases féministes, sociales, démocratiques et, d’une certaine façon, laïques.

Pour cette raison, elle fait peur aux tyrans de la région : les régimes turc, iranien ou syrien. Cette situation inédite appelle un soutien de toutes et tous les révolutionnaires et anticolonialistes sincères.

Un soutien acritique ? Nullement car, comme tout processus révolutionnaire, celui-ci court des risques : une dérive autoritaire est toujours possible, de même qu’une instrumentalisation par des puissances étrangères (États-Unis, Russie, France…). C’est de tout cela que nous voulons parler.

Alternative Libertaire et le Centre Démocratique Kurde de Montpellier vous invitent à une soirée d’information et de discussion le samedi 9 juin à 19h30, au centre associatif La Gerbe, 19 rue Chaptal à Montpellier.

Au programme :

  • Projection du film de Chris den Hond et Mireille Court, Rojava, une utopie au coeur du chaos syrien (45 minutes) ;
  • Présentation du livre Kurdistan Autogestion Révolution, éd. AL, mars 2018 ;
  • Intervention d’Arthur Aberlin, militant libertaire français engagé dans les YPG en 2017.
  • Intervention (sous réserve) de deux autres militants révolutionnaires engagés entre 2016 et 2018.
  • Une buvette et des tables de presse de plusieurs collectifs seront mises en place.



Source: